/sports/hockey/canadien
Navigation

Les jeunes sous la loupe

SPO-HOCKEY-CANADIENS
Photo PIERRE-PAUL POULIN Greg Pateryn

Coup d'oeil sur cet article

L’une des luttes à surveiller depuis le début du camp du Canadien est celle pour l’obtention des septième et huitième postes de défenseur. Une lutte à trois entre Greg Pateryn, Jarred ­Tinordi et Mark Barberio. Pour ce premier match préparatoire, Michel Therrien avait convenu de les utiliser tous les trois.

Encore une fois, Pateryn a démontré qu’il a une bonne longueur d’avance sur les deux autres.

Son calme avec la rondelle lui a permis de prendre les bonnes décisions. Il a également été une valeur sûre autour de son filet. Sa couverture étanche aux dépens de Mitch Marner a empêché ce dernier de profiter d’un filet pratiquement ouvert.

Barberio efficace

Il fallait être vigilant pour remarquer Barberio sur la patinoire. Ce qui, pour un défenseur de son style, est un excellent signe. Il n’a pas commis d’erreurs, a exercé une bonne couverture et a effectué des sorties de zone simples, mais efficaces.

De ce trio, c’est Tinordi qui, une fois de plus, a tiré un peu plus de la patte.

L’arrière de 23 ans n’a pas connu un si mauvais match. Cependant, il a échappé son homme et la rondelle à quelques reprises autour de son filet. Il a également écopé d’une punition stupide à mi-chemin du match.

Chez les attaquants

À l’attaque, Michael McCarron et ­Daniel Carr, jumelés à Devante Smith-Pelly, ont connu une bonne rencontre, surtout en première période.

Sven Andrighetto et Gabriel Dumont ont également bien fait. Malgré son petit gabarit, Andrighetto a remporté sa part de luttes le long des rampes.

Quant au Québécois, sa combativité a été utile tant en attaque qu’en replis défensifs. On ne parle que très rarement de lui, mais il ne déçoit jamais.