/news/currentevents
Navigation

La voiture de Doris Hallé-Tremblay retrouvée à côté d’un corps calciné à Calixa-Lavallée

La voiture de Doris Hallé-Tremblay retrouvée à côté d’un corps calciné à Calixa-Lavallée
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

CALIXA-LAVALLÉE | Le corps brûlé d’une femme a été retrouvé par terre à côté de la voiture incendiée de Doris Hallé-Tremblay, cette femme de 71 ans disparue depuis le 6 septembre.

Tout porte à croire que le corps retrouvé est bien celui de Mme Hallé-Tremblay, mais des expertises devront être menées pour le confirmer.

Pour l’instant, les policiers étudient plusieurs hypothèses pour expliquer le décès. Il pourrait s’agir d’un accident ou d’un acte criminel. «Tous les scénarios sont sur la table présentement. Une autopsie sera effectuée sur le corps demain matin, mais tout porte à croire qu’il s’agirait de Doris Hallé-Tremblay», a raconté M. Parent.

Macabre découverte

Paul-Aimé Roy était accompagné de son frère Roland Roy au moment où il a fait la macabre découverte sur l’érablière familiale.

«La voiture était brûlée jusqu’aux roues. J’ai vu un corps brûlé avec le visage boursouflé couché à l’extérieur du véhicule côté passager. Je me suis retourné de bord parce que ça ne m’intéressait pas d’en voir plus, raconte M. Roy. Je pensais que c’était un règlement de compte. Ça traumatise toujours un peu mais je n’ai pas paniqué. Ça aurait été pire si mon frère n’avait pas été avec moi », ajoute celui qui a contacté les policiers vers 10 h 30 mardi matin.

Jean-Pierre Gamelin, le neveu de Paul Aimé Roy, n’en revenait pas que le corps ait été découvert dans ce secteur boisé qu’il connaît bien.

«Ma mère m’a appelé en panique pour me dire qu’ils avaient trouvé quelque chose chez Roland. Le pire c’est que les policiers ont ratissé une partie du secteur la semaine dernière sans rien trouver», a-t-il confié.

Un important déploiement

La Régie intermunicipale Richelieu St-Laurent a érigé un important périmètre de sécurité autour du chemin des Bois-Blancs à Calixa-Lavallée. Le centre de commandement mobile a été déployé sur place en fin d’avant-midi.

Le capitaine Yanic Parent a confirmé un peu avant 14 h que le véhicule retrouvé était bel et bien la Nissan Sentra appartenant à Doris Hallé-Tremblay. Les policiers ont confirmé en fin d’après-midi qu’il s’agissait du cadavre d’une femme.

Disparition

La septuagénaire était partie avec son véhicule le 6 septembre, sans avoir touché à son petit-déjeuner et sans apporter d’effets personnels. Un comportement inhabituel chez elle. Elle a ensuite effectué une transaction dans une épicerie Metro de Sainte-Julie. Elle n’avait pas été revue depuis. Le système de géolocalisation de sa voiture indiquait qu’elle se trouvait dans un large périmètre situé entre le fleuve St-Laurent et la rivière Richelieu.

Le travail terrain reprendra demain matin (mercredi) avec l’aide du laboratoire de science judiciaire et de médecine légale.