/lifestyle/hangout
Navigation

Les coups de cœur de Marianne Saint-Gelais

Les coups de cœur de Marianne Saint-Gelais
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Marianne Saint-Gelais ne cesse de briller comme patineuse de vitesse. Elle entame cet automne sa septième année de carrière dans l’équipe nationale. L’athlète de 25 ans est une cinéphile qui a un faible pour les camions de restauration de rue et qui adore profiter du grand air. Dévouée à son sport, la jeune femme a voyagé autour du monde et affirme que Montréal se différencie des autres villes. En attendant de la voir s’envoler aux Jeux mondiaux de Séoul, voici les endroits chouchous de la médaillée olympique.

Le restaurant favori?

Les coups de cœur de Marianne Saint-Gelais
Photo courtoisie

Régine Café-Brunch, dans Rosemont. Personnellement, je suis une fille de brunch. C’est simple, je déjeunerais matin, midi et soir. Une amie m’a fait découvrir ce restaurant, un jour, et ce fut une révélation. Pour les dents ­sucrées ou salées, c’est franchement l’idéal. À Montréal, il n’y a pas de comparatif.

L’endroit où prendre un verre?

Les coups de cœur de Marianne Saint-Gelais
Photo courtoisie

La Terrasse Nelligan, celle de l’hôtel du même nom, est assez imbattable. Premièrement, la sangria blanche au litchi est ­délicieuse, mais en plus, comme la terrasse est sur le toit, la vue est ­magnifique. On peut sentir le rythme de la ville tout en étant assez en retrait.

L’activité préférée?

Le cinéma! Je suis plutôt comédie et un peu science-fiction. Je suis du type aventure et moins Aliens, par contre! Il y a un cinéma juste à côté de la maison. En cinq minutes, je suis dans un autre monde. J’adore!

L’adresse secrète la mieux gardée?

Les coups de cœur de Marianne Saint-Gelais
Photo courtoisie

L’Entre-Pots Café Traiteur sur Masson. C’est mon petit repère. Les gens de l’endroit sont super sympathiques, la bouffe est ­vraiment bonne et l’endroit est accueillant et chaleureux.

L’endroit où s’entraîner?

L’aréna Maurice-Richard. Ce qui est vraiment génial de cet aréna, c’est que la glace est presque tout le temps réservée au patinage. Et ça, ce n’est vraiment pas tous les arénas qui peuvent se vanter d’en faire autant. De plus, c’est un aréna sans bande, qui est plutôt entouré de coussins, spécifiquement pour le patinage de vitesse. Disons qu’on y est vraiment choyé.

L’événement culturel le plus couru?

Les coups de cœur de Marianne Saint-Gelais
Photo courtoisie

Les Premiers vendredis Food Trucks au Parc olympique. Comme le dit son nom, tous les ­premiers vendredis de chaque mois, allant de mai à octobre, l’Esplanade Financière Sun Life du Parc olympique accueille le plus grand ­rassemblement de camions de bouffe de rue au Canada. C’est super cool parce qu’on peut ­goûter à plein de nouveaux mets et passer du bon temps entre amis, à l’extérieur.

Si j’étais maire de Montréal, je...

J’imposerais une journée grand air, par semaine pour tous les Montréalais. Il est temps que les gens réalisent ce que la nature est prête à nous offrir et à quel point il est important de la respecter. En fait, pas besoin d’aller très loin: tout le monde dans les parcs, sandwichs et bouteilles d’eau à la main. Une pause pique-nique au grand air obligatoire pour tout le monde.

Le plus beau souvenir à ­Montréal?

Je vous avoue qu’à la base, la grande ville, ce n’est pas pour moi. Cependant, l’image ­réconfortante du Stade olympique va rester gravée dans ma mémoire à tout jamais. Pour moi, le Stade représente plus que Montréal en elle-même, c’est le rêve olympien de milliers d’athlètes, le dépassement de soi, et c’est le signe que je suis arrivée à la maison.

Que possède Montréal que les autres villes n’ont pas?

Une grande ouverture d’esprit. Grâce à mon sport, je voyage beaucoup et je me rends compte que Montréal n’échappe pas au sort ­réservé aux métropoles: le multiculturalisme grandissant. Ceci dit, je n’ai pas vu beaucoup de villes qui en faisaient leur force. À Montréal, ­notre ouverture sur le monde est notre ­principale richesse.

Un mot pour décrire Montréal?

Chaleureuse.