/finance/news
Navigation

Pas universelle, la prestation de décès

Pas universelle, la prestation de décès
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

La Régie des rentes du Québec (RRQ) verse une prestation unique de décès pour vos funérailles. Mais ce n’est pas tout le monde qui y a droit.

Si vous choisissez le minimum (embaumement, exposition limitée ou moment d’intimité avec le défunt, crémation, urne, espace en columbarium), on parle d’au moins 5000 $... avant taxes.

Or, la prestation de décès versée par la RRQ est de 2500 $ depuis 15 ans. Comme un Québécois sur trois vit d’un chèque à l’autre, nombreux sont ceux qui ne peuvent payer la différence. C’est donc une bonne idée de prévoir des préarrangements funéraires (23 % des contrats des salons funéraires) ou de l’assurance vie (avec, par exemple, une police temporaire 100 ans). Certaines assurances collectives offrent aussi une protection, même à la retraite: vérifiez avec votre employeur.

Cotisation suffisante

Pour avoir droit à la prestation de la RRQ, payable 60 jours après la réception du formulaire par la Régie, il faut avoir cotisé suffisamment. Or, si vous décédez à 19 ans, votre succession n’aura droit qu’à une partie de la prestation, qui sera calculée au prorata de vos cotisations accumulées depuis vos 18 ans. Pas d’emploi avant le décès, pas de prestation.

En 2014, la RRQ a versé 108 millions de dollars de prestations pour 44 000 décès, mais pour seulement 16 000 femmes. On est loin de la parité parce que les femmes sont massivement entrées sur le marché du travail dans les années 1970 et 1980. Celles qui décèdent aujourd’hui sont surtout femmes au foyer des années 1960 et avant; si votre mamie faisait partie de cette majorité, oubliez la prestation...

Et si elle a travaillé et acheté un contrat de réarrangements funéraires, sachez que la RRQ ne versera pas la portion de la prestation qui se rapporte aux frais couverts par ce contrat. Arrangez-vous pour que la prestation soit plutôt versée à la succession.

Copie du contrat

Petit conseil en or: si vous achetez un préarrangement, gardez une copie du contrat chez votre notaire ou dans un coffret de sûreté à la banque, avec votre testament et votre police d’assurance vie. Chaque année, de nombreuses personnes décèdent sans que leurs proches connaissent l’existence de tels contrats (surtout dans des cas de maladie d’Alzheimer) et paient pour leurs funérailles, alors que de l’argent dort dans une fiducie sans que personne ne puisse y toucher.

La Corporation des thanatologues du Québec demande d’ailleurs la création d’un registre national des préarrangements, de même qu’un changement dans la loi pour que le chèque de la prestation de décès soit libellé au nom de la succession ET du salon. Car plusieurs se paient un voyage dans le Sud au lieu de rembourser le solde des funérailles. Rares sont les thanatologues qui poursuivent une famille endeuillée. Mais de plus en plus le font.

 

Nos conseils

  • La prestation de décès est imposable pour la personne ou la succession qui la reçoit.
  • Informez-vous auprès de la RRQ pour obtenir la prestation ici: https://bit.ly/1KaSqJw
  • Les frais couverts par la prestation de décès de la RRQ: https://bit.ly/1UPKJRf