/travel/destinations
Navigation

Vers une reconnaissance mondiale

Arvida est reconnu sur la scène internationale pour la qualité et l’envergure de son plan urbain et son paysage architectural.
Photo roger gagnon Arvida est reconnu sur la scène internationale pour la qualité et l’envergure de son plan urbain et son paysage architectural.

Coup d'oeil sur cet article

Surnommé la «Washington du Nord», le secteur Arvida pourrait-il un jour devenir un patrimoine mondial de l’UNESCO?

La ville de Saguenay a reconnu Arvida en 2010 comme patrimoine municipal après une dizaine d’années de démarches pour la protection et la restauration des lieux.

Un comité organisateur pour la reconnaissance patrimoniale d’Arvida à l’UNESCO avait alors été fondé.

Depuis ce temps, le dossier a avancé considérablement, et des dizaines d’ambassadeurs ont même été nommés pour représenter Arvida.

Une délégation saguenéenne s’est rendue à Boston, en fin de semaine dernière, afin de tisser des liens avec les membres de la fondation Arthur Vinning Davis, le fondateur d’Arvida.

«Nous voulions recréer le lien entre Arvida et la famille Davis, qui réside aux États-Unis. La rencontre s’est super bien passée, ils ont été vraiment estomaqués de savoir que nous voulons reconnaître son œuvre», mentionne le conseiller municipal d’Arvida, Carl Dufour.

L’appui de cette fondation permettra d’améliorer les chances d’Arvida pour avoir une reconnaissance mondiale.

«Le dossier est presque complet», explique M. Dufour.

La prochaine étape consiste à faire inscrire Arvida sur la liste indicative canadienne, à laquelle se réfère l’UNESCO avant de choisir quels sites seront reconnus mondialement.

La reconnaissance d’Arvida par l’UNESCO pourrait d’ailleurs avoir de nombreux avantages.

«Ça serait comme la cerise sur le sundae. C’est l’étape ultime; l’UNESCO est un levier pour préserver notre secteur et améliorer notre patrimoine», estime le conseiller municipal.

UN PEU D’HISTOIRE

«La ville de compagnie», Arvida, a été construite en 1926 pour loger les ouvriers et cadres de l’aluminerie Alcoa. C’est le nom du fondateur et président de l’usine, Arthur Vining Davis, qui a servi d’appellation pour la ville.

Arvida se distingue par l’aménagement de son territoire et son paysage hétérogène qui constitue un lieu unique en Amérique.

Les 270 premières maisons ont été construites en seulement 135 jours.

Arvida est reconnu comme une «cité modèle» qui compte désormais 755 maisons construites avec 100 modèles différents. Cette façon de faire permettait à tous les travailleurs, quel que soit leur rang social, de pouvoir acquérir une résidence unique.

Les matériaux les plus modernes de l’époque ont été utilisés pour la construction des résidences.

C’est l’état de conservation des lieux, grâce à la protection et la valorisation des qualités historiques architecturales et paysagères, qui justifie sa reconnaissance mondiale.

Arvida est reconnu dans l’histoire canadienne comme la «capitale de l’aluminium».

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.