/news/politics
Navigation

Gouvernement indépendantiste en Catalogne: des politiciens québécois réagissent

Coup d'oeil sur cet article

BARCELONE – Les Catalans ont élu une majorité de députés indépendantistes dimanche. Ces élus qui prônent la sécession de la Catalogne n’ont toutefois obtenu que 47,8 % des voix.

Selon Alexandre Leduc, le délégué observateur de Québec solidaire qui se trouvait à Barcelone dimanche, ce vote à caractère référendaire s'est déroulé sans agitation, comme si la décision de chaque électeur avait mûri depuis longtemps.

«Ce débat dure depuis longtemps ici, les gens ont pris leur décision bien avant la campagne électorale qui a commencé il y a 15 jours», a dit en entrevue à TVA Nouvelles, M. Leduc.

Selon M. Leduc, qui se trouvait en Écosse lors du référendum l’an dernier, il y avait beaucoup plus de passion et de fébrilité chez les électeurs écossais en septembre 2014 que chez les Catalans dimanche.

Les indépendantistes, qui ont obtenu 72 sièges sur 135, avaient dit avant le scrutin que s’ils étaient majoritaires, ils procéderaient à la création d’une constitution en vue de faire éventuellement de la Catalogne un État indépendant, a expliqué M. Leduc.

Malgré leur majorité, il reste à la coalition pour le oui (62 sièges) et aux gauchistes séparatistes (10 sièges) à s’entendre sur le projet d’indépendance.

Alexandre Leduc a expliqué qu’avant le scrutin, Madrid avait mis en garde les Catalans en disant que les élus indépendantistes seraient passibles d’emprisonnement s’ils allaient de l’avant avec certains de leurs projets, comme mettre sur pied une agence de perception d’impôts, par exemple. À la lumière des résultats du scrutin, le gouvernement espagnol exécutera-t-il ses menaces?

«Il y a des rumeurs folles sur une éventuelle intervention de l’armée, car dans la constitution espagnole, il est écrit que l’armée est responsable de l’indivisibilité du pays», a dit M. Leduc, précisant toutefois que le gouvernement espagnol devra respecter les standards démocratiques de l’Union européenne s’il veut demeurer dans la zone euro.

Le PQ salue la majorité d’indépendantistes

Bien que les 72 députés indépendantistes aient été élus par moins de la moitié des électeurs, le Parti québécois a tenu à souligner leur victoire.

«C'est stimulant de voir tous ces gens mobilisés pour leur rêve de liberté. Félicitations aux indépendantistes catalans, dont la coalition Junts pel Sí. Bonne continuation à vous tous!» a déclaré le chef du parti, Pierre Karl Péladeau.

« La victoire de la coalition indépendantiste démontre que l'union des forces politiques et citoyennes a porté ses fruits», a pour sa part déclaré la députée péquiste Carole Poirier, qui se trouvait à Barcelone dimanche.

Québec solidaire s’est aussi réjoui du résultat du scrutin catalan, ainsi que de l’augmentation du nombre de députés gauchistes indépendantistes antiaustérité qui sont passés de 3 à 10 au Parlement.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.