/entertainment/tv
Navigation

Les meilleures citations des invités de Tout le monde en parle

Les meilleures citations des invités de Tout le monde en parle
Tout le monde en parle

Coup d'oeil sur cet article

Guy A. Lepage et Dany Turcotte sont de retour à la barre de l’émission Tout le monde en parle pour une onzième saison. Ce dimanche, Antoine Bertrand, Catherine-Anne Toupin, Philippe Falardeau, Patrick Huard, Stéfanie Trudeau, Fabrice de Pierrebourg, Vincent Larouche, Lu Chan Khuong et Anna Todd sont de passage dans les studios de Radio-Canada.

Voici les meilleures citations de la soirée : 

Les meilleures citations des invités de Tout le monde en parle
Tout le monde en parle

Antoine Bertrand et sa conjointe Catherine-Anne Toupin

«À force de répéter des scènes de Karine et Patrick, nos voisins pensent qu’on est en faillite», dit Antoine Bertrand en parlant de sa nouvelle émission Boomerang où lui et sa conjointe, Catherine-Anne Toupin,  se glissent dans la peau d’un couple ayant des problèmes financiers.

«Avant chaque journée de tournage, je faisais une petite prière», explique Antoine Bertrand, alors qu’il jouait le rôle du Curé Labelle dans Un homme et son pêcher.

«Qui de vous deux a fait les premiers pas?

C’est moi. (Catherine-Anne) J’étais rendu à un point tel que j’me disais ’’Bof j’m’en fou’’, j’me disais qu’on ne fittait pas ensemble, tsé t’étais pas mon idéal», explique Catherine-Anne en parlant de sa rencontre avec Antoine Bertrand.

«Il braille tout le temps», dit Catherine-Anne en parlant de son amoureux. «Non, mais vraiment, il braille tout le temps!»

Les meilleures citations des invités de Tout le monde en parle
Tout le monde en parle

Fabrice de Pierrebourg et Vincent Larouche

« Quand ils arrivent là-bas, c’est absolument certain qu’il y en a qui s’ennuie de sa mère... Ce n’est pas le rêve qu’on leur avait promis avant qu’ils ne quittent le Canada», explique Vincent Larouche en parlant des jeunes cégépiens qui quittent pour être djihadistes.

«À 12 ans il allait sur internet et absorbait tout comme une éponge. Toute cette littérature djihadiste», raconte le journaliste Fabrice de Pierrebourg en parlant d’un jeune Québécois qui est devenu un radical djihadiste.

«Il y a de plus en plus de filles, c’est devenu plus d’un quart des radicaux qui sont des femmes», dit Fabrice de Pierrebourg.

«Si on sait que c’est gens-là vont quitter pour aller faire un attentat terroriste, on a une responsabilité de ne pas les laisser agir», explique Vincent Larouche.

«Pour surveiller un individu 24h sur 24h, 7 jours sur 7, ça prend 24 policiers», rapporte de Pierrebourg en expliquant que nous n’avons pas les moyens de surveiller autant les gens à risque.

Les meilleures citations des invités de Tout le monde en parle
Tout le monde en parle

Lu Chan Khong

«La meilleure décision aurait été que tout le monde démissionne et que tout le monde respecte la démocratie», raconte Mme Lu Chan Khong.

«Ce dossier-là m’a coûté jusqu’ici 500 000$ que je paie en frais d’avocat. Et si j’étais allée en procès, ça m’aurait coûté un autre 500 000$» explique l’ex-bâtonnière.

«Je suis une très bonne cliente de chez Simons et ma première carte de crédit c’était une carte de chez Simmons», explique Lu Chan Khong qui affirme également qu’elle ne retournera plus dans la chaîne de magasins.

«Je magasine souvent et je ne regarde jamais le prix, mais toujours juste la taille.»

Les meilleures citations des invités de Tout le monde en parle
Tout le monde en parle

Patrick Huard et Philippe Falardeau

«Je pense qu’on a toutes des bonnes raisons d’être devenu cyniques ou déçus, mais je pense qu’il faut se regarder, nous aussi. Regardez de la façon dont on vote», explique le réalisateur Philippe Falardeau en parlant de sa vision de la politique.

«Je pense qu’on devrait s’assoir avec les autochtones une bonne fois pour toutes et régler ce problème-là», raconte Falardeau en expliquant les différends avec les autochtones.

«Ne pas allez voter c’est une manière de s’exprimer, mais systématiquement, c’est un désengagement» explique Falardeau en parlant de Denys Arcand qui avait dit qu’il ne votait pas.

«J’ai décidé cette fois-ci que je me donnais véritablement jusqu’à la fin de la campagne pour vraiment, prendre ma décision», explique le comédien Patrick Huard.

«Le Canada ne restera pas un vaste pays sauvage comme ça», explique Huard en encourageant l’accueil des réfugiés syriens en terres canadiennes. 

Les meilleures citations des invités de Tout le monde en parle
Tout le monde en parle

Anna Todd

«Je l’ai choisi, car c’était un choix naturel pour moi», explique l’auteur en parlant du chanteur Harry Styles qui est à l’origine du personnage principal de son livre.

«C’est toujours très étrange pour moi, je n’ai pas encore eu le temps de m’assoir et de prendre le temps de réaliser ce qui m’arrivait», explique Todd en parlant de sa réaction face à son immense succès.

«Si vous n’aimez pas ça, c’est correct, vous pouvez lire autre chose!», répond-elle aux détracteurs.

«Je ne serais rien sans mon téléphone intelligent. Je ne serais même pas ici» raconte la jeune femme de 26 ans.

Les meilleures citations des invités de Tout le monde en parle
Tout le monde en parle

Stéfani Trudeau (Matricule 728)

«J’étais la seule à a l’avoir [le poivre] et à avoir la formation pour en avoir», explique l'ex-policière qui raconte sa version des manifestions lors du printemps Érables.

«Si j’avais à le refaire, je ferais exactement la même chose», dit Trudeau.

«Moi, j’avais ma job à faire et je l’ai fait».

«Ils y en a qui les auraient frappés aux visages, qui leur auraient cassé les dents, qui les auraient lancés en bas des marches...»

«Tout le monde nous regarde tout le temps. On débarque, de notre auto on se fait regarder, on mange pis on se fait regarder. Donc c’est consciemment qu’on fait nos interventions...»

«J’ai été blanchi pour le poivre de cayenne, mais ça on ne le dit pas, on dit que j’ai fait une bavure».

«Je pense qu’il faut voir ça d’une autre façon. Moi je ventile de cette façon-là. Quand j’ai fini de ventiler, c’est fini». 

«Je vais me refaire une santé», explique l'ex-policière en parlant de ses plans d'avenir.