/sports/racing
Navigation

Martin Roy souhaite l'embauche du jeune espoir Alex Guénette en NASCAR Canada

Martin Roy souhaite poursuivre l’aventure du NASCAR au Canada

Martin Roy
Photo courtoisie King Autosport Martin Roy

Coup d'oeil sur cet article

LOUDON | Martin Roy envisage tous les scénarios quant à la participation de son équipe dans la série canadienne de NASCAR l’an prochain.

Le propriétaire de l’écurie King Autosport n’a pas nié qu’il envisageait de vendre son équipement s’il ne réussissait pas, en dernier recours, à dénicher un pilote à temps plein pour défendre ses couleurs, à la suite du départ de Louis-Philippe Dumoulin, qui créera sa propre équipe en 2016.

Or, Roy a indiqué, en entrevue au Journal de Montréal, qu’il avait entamé des discussions avec trois pilotes pour la prochaine saison.

L’un d’eux est Alex Guénette, 19 ans, à qui on prête des intentions de revenir en course après une année passée hors des circuits.

Des discussions

«Nous avons entamé des discussions avec la famille Guénette, a avoué Roy, mais il est beaucoup trop tôt pour en venir à des conclusions. Une chose est certaine, on veut un seul pilote à temps plein, mais surtout un pilote capable de gagner.»

Roy connaît bien le jeune espoir de Terrebonne, qu’il a fait courir à quatre reprises l’an dernier en NASCAR Canadian Tire, non sans succès.

Il a en effet accédé deux fois à la seconde marche du podium.

«On ne s’en cache pas, Guénette est le candidat idéal, de poursuivre Roy. C’est un talent brut qui peut remporter un championnat et nous sommes disposés à lui fournir un matériel compétitif.»

Roy a aussi fait l’éloge d’Éric Laperle, qui a épaulé Jean-François Dumoulin de main de maître en série NASCAR Canadian Tire cette année.

«Il est l’homme de la situation et le futur chef d’équipe de l’écurie King Motorsport, a expliqué Roy. Éric a prouvé sa compétence et nous voulons gagner avec lui.»

Une belle remontée

Ce même Roy, le pilote cette fois, a effectué une belle remontée, samedi soir, à son 11e départ en série XFinity, pour terminer à la 22e place sur l’ovale du Kentucky.

Après une séance de qualifications ruinée par une crevaison, qui l’a relégué à la 39e position sur la grille de départ, le pilote de Napierville s’est bien comporté en course, en évitant, dit-il, de nombreux accidents.

«Je suis très content de mon résultat, a-t-il affirmé au bout du fil. La course a été très animée, il y a eu beaucoup de brasse-camarade, mais on a ramené la voiture en un morceau. On se rapproche de plus en plus du top 20.»

Roy participera à une course (la dernière de sa saison dans la deuxième division du NASCAR) au Texas, le 7 novembre prochain. Il cédera son volant à son coéquipier Mario Gosselin pour les étapes de Dover (ce samedi), Phoenix (14 novembre) et Homestead (21 novembre).