/sports/hockey/canadien
Navigation

Eller vendu à la cause de Québec

Eller vendu à la cause de Québec
Photo Journal de Québec, Daniel Mallard

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Encore une fois, les amateurs de hockey de Québec ont fait bonne ­impression auprès des joueurs du Canadien.

Par leur enthousiasme et leur énergie, ils ont transformé l’ambiance terne d’un match préparatoire en une grande fête.

Facile de convaincre les hockeyeurs ­québécois que la Vieille Capitale mérite une équipe.

Ayant vécu ou entendu parler de la rivalité d’antan entre le Canadien et les Nordiques, ils sont vendus d’avance à l’idée.

Mais lorsque des athlètes européens qui n’ont qu’une vague idée de ce que cette guerre a pu être se prononcent favorablement à la venue d’une équipe, c’est que la mission avance bien.

«Ça fait six ans que je viens ici. Chaque année, il y a un engouement énorme autour de ce match. Avec ce nouvel amphithéâtre, les amateurs de hockey de cette ville ont fait un pas de plus vers l’équipe qu’ils souhaitent désespérément obtenir», a déclaré Lars ­Eller, une fois de retour dans le vestiaire.

«Je ne vois pas pourquoi ils ne pourraient pas avoir une équipe», a-t-il ajouté.

Scherbak nerveux

À son premier match préparatoire, Nikita Scherbak s’est bien débrouillé. Le Russe n’a rien fait d’étincelant, mais il n’a pas mal paru non plus.

«J’étais nerveux, a reconnu l’attaquant de 19 ans avant d’apprendre son renvoi dans la Ligue américaine. Mais ce n’est rien à comparer au match que j’ai disputé l’an dernier. À ma première présence, je tremblais tellement que je n’avais pas été en mesure de faire quoi que ce soit.»

Malgré cette légère nervosité, Scherbak a satisfait son entraîneur. Tout comme Charles Hudon.

Moins spectaculaire en attaque, ce dernier s’est bien repris en se montrant efficace en territoire défensif.

«Je m’étais donné comme défi de faire moins d’erreurs dans ma zone et en territoire offensif. Je crois avoir bien réussi», a-t-il évalué.

Le plan Carey Price

Dans l’optique de maximiser la préparation de son équipe en vue de la rencontre inaugurale du 7 octobre à Toronto, Michel Therrien a indiqué que Carey Price obtiendrait également le départ du match de jeudi, au Centre Bell face aux Sénateurs.

«Selon le plan initial, on estime que trois matchs et demi suffiront à sa préparation.»

Reste à voir qui sera envoyé devant le filet pour le dernier match du calendrier ­préparatoire, samedi à Ottawa.

Fait à noter, Dustin Tokarski n’a toujours pas livré un match complet.