/elections/plc
Navigation

Les libéraux ont fait les promesses les plus coûteuses pour la première année de mandat, selon une étude

Les libéraux ont fait les promesses les plus coûteuses pour la première année de mandat, selon une étude
Photo REUTERS

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA |  Une analyse des coûts des promesses électorales des trois principaux partis fédéraux révèle que ce sont les engagements du Parti libéral du Canada qui sont les plus élevés pour la première année d’un mandat de quatre ans.

L’examen mené par la Fédération canadienne des contribuables indique que les promesses libérales faites jusqu'à présent durant la campagne électorale s’élèvent à 9,5 milliards $ en 2016-2017.

Les engagements du NPD nécessiteraient quant à eux des déboursés de 7 milliards $ tandis que ceux du Parti conservateur sont de 190 millions $.

À la quatrième année de mandat, ce sont les promesses du NPD qui seront les plus coûteuses au prix de 12,3 milliards $ en 2019-2020. Les libéraux suivent avec 9,7 milliards $ et les conservateurs avec 263 millions $.

«Ce qu'on observe est que les libéraux promettent de dépenser davantage au début et de garder ça constant, tandis que le NPD promet de dépenser moins au début en augmentant les déboursés en lien avec les promesses au fil des années», a noté Aaron Wudrick, directeur national de la Fédération canadienne des contribuables.

La Fédération signale qu’elle n’a pu comptabiliser tous les engagements électoraux jusqu’à présent puisque certaines promesses des trois partis n’ont pas été chiffrées.

Il reste trois semaines de campagne, et d'autres engagements électoraux seront annoncés avant le scrutin général du 19 octobre.