/world/africa
Navigation

Malaise à l’ONU: «Nous ne sommes pas des gais!»

Malaise à l’ONU: «Nous ne sommes pas des gais!»
REUTERS

Coup d'oeil sur cet article

À la 70e assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies lundi, le président du Zimbabwe Robert Mugabe a créé un malaise en affirmant que les droits de l’homme ne devaient pas inclure les droits des homosexuels.
 
Le politicien de 91 ans, à la tête du Zimbabwe depuis 1987, avait commencé son discours en soulignant l’importance du respect des droits de l’homme dans le monde. Après les applaudissements de l’assistance, Robert Mugabe a tenu à apporter une précision sur sa conception des droits de l’homme: «Nous condamnons les tentatives d’ajouter de nouveaux droits qui sont contraires à nos normes, nos croyances, nos valeurs et nos traditions. Nous ne sommes pas des gais!», a-t-il tenu à rappeler.
 
Robert Mugabe est reconnu pour son opposition à la reconnaissance des droits des homosexuels. Depuis son accession au pouvoir, il a renforcé les lois permettant leur persécution.  
 

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.