/misc
Navigation

De Liberté 55... à Lucidité 55 !

De Liberté  55... à Lucidité 55 !

Coup d'oeil sur cet article

L’expression « Liberté 55 », vous connaissez ? Sûrement : c’est devenu une sorte de « catchline » pour décrire ce qui était supposé être devenu notre idéal, en terme de retraite : arrêter de travailler à 55 ans, pour faire ce qui nous plaît. (Et en général, c’est comme entendu que ce qui nous plaît, c’est l’idée de passer le reste de ses jours au soleil, souvent en se promenant à bord d’un voilier ou en jouant au golf). Et, si vous avez l’âge qu’il faut, vous savez même d’où ça vient : de cette campagne de pub, qui jouait au début des années 90, où on voyait des gens rendre visite à leur futur « soi-même», 25 ans plus tard.

Pour vous rafraîchir la mémoire, vous pouvez allez voir ce message-ci, qu’on a abondamment vu à la télévision à l’époque... Ou celui-ci, où « le doublé» de la pub est fait par Sophie Lorrain, qui n’était pas encore connue.

Mais, 25 ans plus tard, où en est-on, pour vrai ? C’est le point de départ qu’a pris la mini-série Lucidité 55, (produite par Blimp Télé) qui passe à RDI depuis le début de la semaine. Le troisième épisode est ce soir (mercredi 30 septembre, à 20 heures) ; les deux premiers, si vous ne les avez pas vus, peuvent encore être visionnés sur Tou.tv. La série est présentée par Pauline Martin. Et, assez rapidement, on se rend que le mythe de« Liberté 55», dans les faits, s’avère être cela : un mythe. Bien peu de gens, dans les faits, prennent leur retraite à 55 ans. D’abord, parce que beaucoup ne peuvent pas : il y a de sérieux reality-check qui se font, quant aux ressources financières dont les gens disposent en réalité... Et puis, plusieurs réalisent que, dans les faits, ils ne veulent pas. Même arrivés à l’âge statutaire de la retraite (65 ans), les gens ne sont pas prêts à décrocher. Soit ils aiment ce qu’ils font, et veulent continuer, même si c’est parfois à un rythme différent. Soit, ils entreprennent autre chose, dans un champ d’intérêt différent. Le site de la série Lucidité 55 propose d'ailleurs un test, pour aider à voir quelle sorte de retraité on pourrait possiblement être...

J’avais déjà abordé la question à plusieurs reprises sur mon blogue. Entre autres ici, où je soulignais à quel point les publicités nous bombardent encore de ces images avec « le-voilier-de-la-retraite » . 

On soulève, dans ce documentaire, bien des questions qui vont prendre une importance de plus en plus grande. Il y est question, bien sûr, des régimes de retraites, et du désengagement de l’État, et de certaines grosses entreprises. Mais on questionne aussi, beaucoup, les employeurs, notamment dans le second épisode. Comment, souligne un démographe dans le second épisode, peut-on tenir d’un côté un discours sur la pénurie de main d’œuvre, et, de l’autre, mettre de côté à peu près automatiquement le CV de quiconque a plus de 55 ans (et, parfois, même moins que ça)? Et dans le troisième épisode, qui passe ce soir, on va explorer davantage des exemples de gens qui proposent des façons de voir différentes. En fait, les questions qu'on soulève là ne concernent pas seulement la retraite, mais toute notre vision du travail.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Qu’est-ce que la retraite pour vous ? Quels sont vos plans en la matière?