/sports/racing
Navigation

6000 km dans le désert en moto pour une maman célibataire !

6000 km dans le désert en moto pour une maman célibataire !
PHOTO LE JOURNAL DE MONTRÉAL, BEN PELOSSE

Coup d'oeil sur cet article

Qu’est ce qui pousse une mère célibataire à entreprendre un rally de 6000 km en moto dans le désert marocain ?

Quand on lui pose la question, Brigitte Lacombe répond sans hésiter. « Pour le trip, parce que c’est fou et j’aime ça! Pour l’ aventure aussi bien sûr, mais surtout pour la cause, Enfant du désert (enfantsdudesert.org), une association qui vient en aide aux enfants du Sud marocain, et le Club des petits déjeuners, ici au Québec. C'est également un cadeau et un défi pour mes 50 ans », nous confie Brigitte, qui célèbrera son anniversaire à l'aube du rally, l’an prochain, en octobre 2016.

6000 km dans le désert en moto pour une maman célibataire !
PHOTO LE JOURNAL DE MONTRÉAL, BEN PELOSSE

 

Brigitte Lacombe, 49 ans, vétérinaire, mère célibataire de 2 enfants de 7 et 9 ans est une aventurière avouée: elle pratique la voile, le télémark, la plongée, l’escalade, le vélo de montagne et, depuis un an... le motocross.

6000 km dans le désert en moto pour une maman célibataire !
PHOTO LE JOURNAL DE MONTRÉAL, BEN PELOSSE

 

Elle a eu la piqûre alors qu’elle participait – comme passagère – à la Classique Raid Aventure, il y a quelques années. Elle s’est alors juré qu’il n’est plus question d’être passagère et que le prochain rally, elle le fera bien assise sur le siège avant. Elle se procure rapidement une moto – une superbe KTM 350 –, s'entraine au gym et sur le terrain, participe à des rallyes, recherche des commanditaires, etc. Son objectif: participer au trophée Roses des Sables en octobre 2016.

6000 km dans le désert en moto pour une maman célibataire !
PHOTO LE JOURNAL DE MONTRÉAL, BEN PELOSSE

 

L’épreuve Roses des Sables n’est pas une course de vitesse, mais une épreuve d’orientation sans GPS. Les concurrentes – en 4×4, SSV, moto ou quad –doivent parcourir 6000 km repartis sur 7 jours à raison de 8 à 10 heures par jour.

Suivre le bon chemin dans le désert n'est pas simple. Il faut suivre un «road book» (guide indiquant des points de repères et les distances à parcourir) et s' orienter à l' aide de cartes et boussole.

 

6000 km dans le désert en moto pour une maman célibataire !
PHOTO LE JOURNAL DE MONTRÉAL, BEN PELOSSE

 

Incendie, accident

Le 25 mai dernier, sa moto s’ enflamme spontanément, probablement à la suite d’une fuite d’essence. « C' était plus spectaculaire que dangereux », nous explique-t-elle. Elle a dû attendre 2 mois pour se procurer une nouvelle moto.

Quelques semaines plus tard, en se baladant au nord du parc du Mont Tremblant. Elle heurte une roche et chute sur son poignet droit. La douleur est vive mais Brigitte est courageuse et continue son entrainement.

De retour à sa clinique vétérinaire, elle se fait une radiographie et comme elle le pensait c'est sérieux. Fracture du 4 ième métacarpe. Immobilisation 6 semaines, physio, et surtout pas de moto pendant une éternité, 6 semaines.

 

6000 km dans le désert en moto pour une maman célibataire !
PHOTO LE JOURNAL DE MONTRÉAL, BEN PELOSSE

 

Entrainement intensif: J'ai 12 ans quand je suis sur ma KTM

Depuis mi-aout Brigitte a repris l' entrainement de façon intensive. «J'ai la chance de m'entraîner avec Don Pronovost, de MXPRO et dernièrement j' ai roulé avec deux anciens participants du rally Dakar, Patrick Trahan et Patrick Beaulé », souligne-t-elle.

« Le plus difficile n' est pas de rouler de longues heures, mais de développer ma force et mon endurance quand je suis en difficulté. Les gars veulent souvent m'aider, mais ça nuit à mon entraînement, je dois apprendre à tout faire seule», dit-elle.

 

6000 km dans le désert en moto pour une maman célibataire !
PHOTO LE JOURNAL DE MONTRÉAL, BEN PELOSSE

 

Qu'emporte t'on pour un rally de 6000 km :

« Je dois rester le plus légère possible, chaque kilo est compté, le minimum dans tout », Mais il lui faut quand meme une trousse d' outil de base, des barres énergisantes et de six à huit litres d'eau par jour pour s’alimenter. Sans compter sa tablette et sa camera go-pro pour alimenter, cette fois, son blogue: https://rosektm.trophee-roses-des-sables.org/.

Lors de la dernière édition, Les Roses ont acheminé à elles seules plus de 30 tonnes de matériel pour les enfants du Sud marocain. Brigitte est présentement à la recherche de commanditaires sur son camion et moto pour ses causes: Enfants du désert et Le Club des petits déjeuners.