/world/europe
Navigation

Le Vatican condamne le coming out d’un prêtre

Il a été aussitôt démis de ses fonctions

VATICAN-PRIEST/GAY
Photo Reuters Krysztof Olaf Charamsa
Prêtre

Coup d'oeil sur cet article

CITÉ DU VATICAN | Le coming out samedi d’un prêtre polonais, théologien de surcroît, à la veille d’un synode sur la famille, a aussitôt provoqué les foudres du Vatican, qui l’a immédiatement démis de ses fonctions auprès du Saint-Siège.

L’attitude de ce prêtre, qui a révélé dans deux journaux samedi son homosexualité, est «très grave et irresponsable», a affirmé le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi. «Évidemment, Mgr [Krysztof Olaf] Charamsa ne pourra plus continuer à assurer ses fonctions précédentes auprès de la Congrégation pour la doctrine de la foi», qu’il exerce depuis douze ans, a-t-il ajouté dans un communiqué.

Ce prêtre polonais, âgé de 43 ans, était jusqu’à présent secrétaire adjoint d’une commission théologique internationale auprès de cette congrégation, précisément chargé de veiller au bon respect du dogme catholique.

Le scandale pour le Vatican est d’autant plus grand qu’il intervient à la veille de l’ouverture d’un important synode sur la famille, où l’homosexualité sera l’un des enjeux.

«Le choix de faire une déclaration aussi fracassante à la veille de l’ouverture du synode apparaît très grave et irresponsable parce qu’il cherche à soumettre l’assemblée synodale [des évêques] à une pression médiatique injustifiée», a souligné le père Lombardi.

Le Vatican a précisé que son statut de prêtre serait décidé par les supérieurs hiérarchiques de son diocèse. Dans l’immédiat, il s’est vu adresser «un avertissement» par son supérieur hiérarchique, Mgr Ryszard Kasyna, l’évêque du diocèse polonais de Pelplin, lui demandant de «revenir dans le chemin du ministère du Christ», selon un communiqué publié samedi.

« Je sors du placard »

Dans un restaurant de Rome, l’homme par qui le scandale est arrivé s’est dit néanmoins soulagé devant la presse. «Je sors du placard et j’en suis heureux», a affirmé samedi Mgr Charamsa, tout sourire, debout aux côtés de son compagnon.