/entertainment/movies
Navigation

Début prometteur pour la comédie Guibord s'en va-t-en guerre

Patrick Huard joue le rôle principal de la comédie politique Guibord s’en va-t-en guerre, le nouveau film de Philippe Falardeau qui a pris l’affiche vendredi passé.
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean Patrick Huard joue le rôle principal de la comédie politique Guibord s’en va-t-en guerre, le nouveau film de Philippe Falardeau qui a pris l’affiche vendredi passé.

Coup d'oeil sur cet article

Malgré une sortie limitée à quelques écrans, la comédie politique Guibord s’en va-t-en guerre a connu un bon départ dans les cinémas en se hissant à la huitième position du box-office québécois.

Présenté dans seulement sept salles à Montréal et à Québec, le nouveau film du cinéaste québécois Philippe Falardeau (Monsieur Lazhar) a ainsi obtenu des recettes de 38 232 $, selon l’agence Cinéac. Cette récolte plus que satisfaisante lui a permis de décrocher la seconde meilleure moyenne par écran de la semaine au Québec (5462 $).

Seul le blockbuster Seul sur Mars, avec Matt Damon, a mieux fait que Guibord en terme de moyenne par écran (6143 $).

Ces premiers résultats sont donc de bon augure pour Guibord s’en va-t-en guerre, dont la sortie s’élargira à l’ensemble du Québec dès vendredi.

Même public

Guibord devait d’ailleurs, au départ, prendre l’affiche partout au Québec dès vendredi passé. Mais le distributeur Films Séville a décidé d’opter pour une sortie en deux temps quand le lancement de Sicario en région a été repoussé d’une semaine.

«L’idée est d’éviter que certains de nos films se cannibalisent, explique la porte-parole de Films Séville, Annie Tremblay.

«Comme Sicario est un film de Denis Villeneuve, il peut intéresser le même public que Guibord. On ne voulait surtout pas que les deux films sortent la même semaine en région.»

Comme de fait, après un bon départ la semaine dernière à Montréal et à Québec, Sicario a connu un excellent week-end pour ses débuts à l’échelle provinciale. Le thriller de Denis Villeneuve a même terminé le week-end au troisième rang du box-office québécois avec une récolte de 256 652 $. Après deux semaines, Sicario cumule des recettes de 363 321 $ au Québec.

Sinon, comme aux États-Unis, c’est le film de science-fiction Seul sur Mars qui a dominé le box-office québécois en amassant 632 682 $ lors de ses trois premiers jours à l’affiche. Le nouveau film de Ridley Scott était projeté sur une centaine d’écrans à travers la province.