/news/currentevents
Navigation

Elle ne voulait pas que ses parents parlent aux policiers

Son conjoint accusé de meurtre

Jesse Levac
Photo benoit chevalier Jesse Levac

Coup d'oeil sur cet article

La conjointe d’un présumé meurtrier aurait tenté de nuire à l’enquête en empêchant ses parents de parler à la police dans une histoire de meurtre non résolu.

Jesse Levac subissait son procès pour avoir entravé le cours de la justice en ordonnant à ses parents de « mettre dehors » deux enquêteurs de la police de Longueuil. Mme Levac est la conjointe de Stéphane Demers accusé d’avoir tué Yannick Boucher le 2 août 2007 à Longueuil.

L’intervention de Levac auprès de ses parents est survenue lors d’un appel téléphonique. L’accusée ne savait pas que deux policiers les questionnaient au sujet du meurtre de Boucher lors d’un coup de fil passé le 2 mai 2011.

« Mets-les dehors, dis-leur qu’ils s’en aillent ! Papa t’es pas obligé de répondre à leurs questions», a-t-elle dit à son père, Roger Levac lors d’un appel qui était enregistré.

« Clairement, elle ne veut pas que ses parents parlent de la version qu’elle leur a donnée au moment des faits il y a quatre ans », a expliqué la procureure de la Couronne Me Sylvie Villeneuve.

Selon la preuve, après cet appel, Jesse Levac a téléphoné à sa sœur, Julie Levac, pour la prévenir qu’elle pourrait aussi avoir la visite d’enquêteurs.

« T’as déjà collaboré il y a 4 ans. Tu dis que t’as dit tout ce que tu avais à dire «that’s it that’s all».

Écoute électronique

Les extraits des conversations présentées à la cour ont été captés par un bavard installé au domicile du couple Demers-Levac et par de l’écoute téléphonique. Quatorze extraits ont été présentés au tribunal pour une durée d’environ une heure. On y entend notamment l’accusée féliciter ses parents de n’avoir rien dit aux enquêteurs lors de leur visite. La Couronne croit que Jesse Levac a ordonné à sa famille de ne rien dire aux policiers, ce qui constitue un acte criminel. La défense pense plutôt qu’elle était de bonne foi en leur conseillant seulement de garder le silence.

«Parce que les souvenirs se tarissent par l’épreuve du temps. Elle a voulu éviter les risques d’injustice qui découlent d’une telle déclaration», a dit Me Alain Dubois en plaidoirie.

Quatre ans plus tard

Il aura fallu quatre ans et demi aux policiers de Longueuil pour élucider le meurtre de Yannick Boucher, tué par arme à feu à l’été 2007. Des informations du public ont permis d’arrêter le principal suspect, Yannick Boucher, et trois présumés complices en février 2012. Jessie Levac recevra son verdict le 21 décembre prochain.

Le procès pour meurtre de Stéphane Demers n’est pas prévu avant avril 2018.

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.