/news/currentevents
Navigation

Québécoise assassinée alors qu’elle réalisait son rêve

La jeune fille voyageait seule à San Francisco pour se ressourcer

audrey carey
Photo Courtoisie Audrey Carey a été retrouvée morte samedi matin à San Francisco.

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU | Une femme de 23 ans qui réalisait son rêve de voyager seule à San Francisco a été tuée samedi après avoir participé à un spectacle de musique bluegrass.

Audrey Carey devait passer quelques mois en Californie pour se ressourcer, selon sa tante, Marie Carey. Après quelques semaines à vivre son rêve américain, elle a été victime d’un meurtre dans la nuit de vendredi à samedi dans le secteur du Golden Gate Park de San Francisco.

Celle que ses amies décrivent comme ayant un style hippie aurait été frappée mortellement à la tête selon la police de San Francisco. Un passant a découvert son corps vers 9h15 samedi matin. Ses pièces d’identité et son cellulaire ont été retrouvés sur place.

«Un accident on l’aurait accepté, mais ça c’est inacceptable! Pas pour notre Audrey», a raconté sa tante Marie Carey.

«Sa mère est en crise depuis les événements. Elle veut rapatrier son corps au plus vite. C’est une fille qui n’aurait jamais fait de mal à une mouche. Elle ne méritait pas un tel sort», a-t-elle ajouté.

Trio inséparable

La mort d’Audrey a laissé un grand vide dans la vie de Sandy Picard et de Megan Palmer, ses deux meilleures amies. Megan se souvient de ses derniers moments passés en sa compagnie, deux jours avant son départ pour San Francisco.

«Elle était venue me voir parce qu’elle ne pouvait pas assister à mon party d’anniversaire le lendemain. Elle était excitée et elle avait tellement hâte de partir!»

Son voyage se passait à merveille selon les dernières nouvelles qu’elle a reçues. «Elle disait que c’était complètement fou et qu’elle aimait ça vraiment beaucoup», a raconté Megan.

Sandy Picard ne comprend pas ce qui a pu arriver à Audrey qu’elle connaissait depuis le secondaire 1.

«C’était quelqu’un qui était vraiment généreuse, souriante et rayonnante. C’est le souvenir que je vais toujours garder d’elle. Elle ne jugeait jamais personne.»

Du rêve au cauchemar

Audrey Carey a réalisé un rêve en s’envolant seule pour un aller simple à San Francisco le 19 septembre dernier. La fille de 23 ans planifiait un voyage sac à dos en Europe depuis un an, mais a finalement décidé d’opter pour la côte Ouest américaine.

Elle souhaitait prendre une pause pour se ressourcer et se réorienter après avoir abandonné des études en Droit à l’Université de Sherbrooke. Elle devait revenir à la maison à temps pour les Fêtes.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.