/entertainment/tv
Navigation

Isabelle Richer raconte son accident à Tout le monde en parle

Isabelle Richer raconte son accident à Tout le monde en parle
Photo Tout le monde en parle

Coup d'oeil sur cet article

La journaliste Isabelle Richer a frôlé la mort le 27 juin dernier à la suite d’un terrible accident de vélo.

Si les spécialistes de la santé ont craint qu’elle ne garde de lourdes séquelles permanentes, elle affirme aujourd’hui récupérer rapidement et bien.

Elle était sur le plateau de Tout le monde en parle dimanche. Voici les meilleurs moments de son entrevue:

1. «Si je croyais aux miracles, je me considèrerais comme une miraculée.»

2. «Toutes les personnes du milieu médical à qui je dis que j’ai eu des fractures aux vertèbres cervicales C1 et C2 me regardent de haut en bas, constatent que je ne suis pas paralysée, et me traitent de miraculée.»

3. «La blessure qui fait le plus mal, c’est celle qui ne parait pas, c’est le traumatisme crânien.»

4. «Je n’ai aucun souvenir de l’accident. Je ne garde des souvenirs que de quelques minutes avant l’accident.»

5. «Mon chum s’est tassé et il s’est dit, j’espère qu’Isabelle va y échapper. Et là, il m’a entendu crier et il a entendu le bruit du vélo sur l’asphalte.»

6. En parlant du conducteur qui l’a happée: «Oui, je lui en veux. Je lui en veux de m’avoir arraché un an de ma vie.»

7. «Avant je disais toujours à ma famille «si je meurs à vélo, je vais être heureuse» mais là c’est fini, je ne dirai plus jamais ça.»

8. Commentant les milliers messages de soutient reçus: «J’étais vraiment renversée. C’est quand je suis sortie de l’hôpital que j’ai reçu ce tsunami d’amour. C’est très vivifiant!»

9. «C’est un peu suspect pour une journaliste d’être autant aimée.»

10. «C’est sûr que je vais en refaire. Je ne vis que pour le moment où je referai du vélo.»

11. Commentant son automne à la télé qui est tombé à l’eau... : «C’est cruel. D’un coup sec, on a tiré le tapis sous mes pieds. Pas de coanimation d’«Enquêtes», pas de «Sous la loupe». C’était une opportunité inouïe.»

12. «J’aimerais vous donner une date de mon retour à l’écran. Mais je ne peux pas. J’attends le ok des médecins.»