/news/society
Navigation

Playboy cessera de publier des photos de filles nues

Terminé les photos de filles nues

Le célèbre fondateur du magazine, Hugh Hefner, 89 ans, a approuvé ce choix qui change radicalement le contenu.
Photo d'archives Le célèbre fondateur du magazine, Hugh Hefner, 89 ans, a approuvé ce choix qui change radicalement le contenu.

Coup d'oeil sur cet article

Il ne reste que quelques mois aux amateurs pour se rincer l’œil devant les photos de femmes nues du magazine Playboy, qui ne publiera plus de tels clichés à partir du mois de mars.

Les filles continueront de poser dans des postures provocantes, mais elles ne seront plus entièrement dénudées, a révélé le New York Times hier soir.

Internet a tout changé

Cette décision qui met fin à une tradition vieille de 62 ans a été prise récemment par le directeur des contenus du magazine, Cory Jones, et a été approuvée par le fondateur Hugh Hefner.

C’est la banalisation des photos sexy et de la pornographie sur le web qui a forcé le magazine à revoir son identité, a admis au New York Times Scott Flanders, le directeur général de Playboy.

Le célèbre fondateur du magazine, Hugh Hefner, 89 ans, a approuvé ce choix qui change radicalement le contenu.
Photo d'archives

«Maintenant, vous êtes à un clic de n’importe quel acte sexuel imaginable, et gratuitement. (Ce qu’on fait) est devenu de l’histoire ancienne», a-t-il expliqué.

Les choses étaient bien différentes quand Playboy est arrivé dans les kiosques américains en 1953, avec Marilyn Monroe en couverture.

Depuis, des millions d’hommes ont acheté le magazine en quête de playmates toujours plus affriolantes.

Sharon Stone, Naomi Campbell, Cindy Crawford ou encore Madonna ont fait les beaux jours de la publication et de ses lecteurs.

Ventes en baisse

Le changement culturel amené par internet s’est durement ressenti sur les ventes du magazine.

Il ne s’en distribue plus que 800 000 exemplaires par mois, contre 5,6 millions en 1975, d’après l’Alliance for Audited Media.

Cette annonce n’est d’ailleurs pas une réelle surprise, puisque Playboy avait déjà banni les photos de nu sur son site web l’année dernière.

Il reste toutefois une question cruciale à laquelle Playboy devra répondre, comme l’a dit Scott Flanders au New York Times: «Si vous enlevez le nu, il reste quoi?»

Il faut rappeler que Playboy s’est tout de même distingué par d’importantes entrevues avec Malcolm X, Martin Luther King Jr. ou Jimmy Carter.

Le magazine a eu tellement d’influence sur des générations d’Américains qu’un juge a déjà considéré que priver les personnes aveugles d’une version en braille violait le Premier amendement.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.