/news/politics
Navigation

6 scénarios possibles suivant l'élection d'un gouvernement minoritaire

6 scénarios possibles suivant l'élection d'un gouvernement minoritaire
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

À moins d’une semaine du scrutin, tout porte à croire que les électeurs canadiens éliront un gouvernement minoritaire.

Mais quelle couleur aura ce gouvernement? Avec la multiplication des luttes à deux et à trois candidats dans plusieurs régions au pays, bien malin est celui qui pourra prédire l’issue du vote.

Si les derniers sondages placent les libéraux en tête des intentions de vote, les troupes de Justin Trudeau sont au coude-à-coude avec les conservateurs. Le dernier Calcul électoral réalisé par le Journal place le Parti libéral du Canada (PLC) premier avec 35,6% des intentions de vote, suivi par le Parti conservateur à 32% et le Nouveau Parti démocratique à 23%.

Qu’arrivera-t-il si un gouvernement minoritaire est élu le 19 octobre prochain?

Voici 6 scénarios possibles à la suite de l'élection d'un gouvernement minoritaire.

Scénario 1: gouvernement conservateur minoritaire, mais avec une faible minorité (loin de 170 sièges)

Probabilité: ASSEZ PROBABLE

6 scénarios possibles suivant l'élection d'un gouvernement minoritaire
Photo d'archives

Conditions pour gouverner:

  • Pour survivre, ce gouvernement devrait compter sur l'appui de suffisamment de députés pour obtenir une majorité lors de chaque vote à la Chambre des communes.
  • Comme le nombre de députés nécessaires pour atteindre la majorité est élevé, il lui faudrait obtenir l'appui d'un des deux autres partis majeurs, soit le NPD ou le PLC. Or, les chefs de ces deux partis, Thomas Mulcair et Justin Trudeau, ont indiqué ne pas vouloir appuyer les conservateurs.

Conclusions possibles:

  • Si aucun des grands partis d'opposition n'appuie le gouvernement lors des votes en Chambre, le gouvernement tombera (il n’aura plus la confiance de la Chambre). De nouvelles élections devront être déclenchées.
  • Le gouvernement pourrait tomber à l’ouverture du Parlement. Pour survivre et pour ne pas perdre la confiance de la Chambre, une majorité des élus doivent effectivement voter en faveur du discours du Trône (qui marque la reprise des travaux parlementaires à Ottawa). Or, les partis de l'opposition jurent qu'ils n'appuieront pas un gouvernement conservateur minoritaire.
  • Le NPD et/ou le PLC pourraient «marchander» leurs votes en échange de l’adoption de certains volets de leur programme et d’une influence pour modifier les projets de loi soumis au vote par le gouvernement. Mais cela pourrait difficilement tenir longtemps.
  • Le PLC et le NPD pourraient former un gouvernement de coalition (voir scénario 5).

Scénario 2: gouvernement conservateur minoritaire, mais avec une forte minorité (près de 170 sièges)

Probabilité: PEU PROBABLE

6 scénarios possibles suivant l'élection d'un gouvernement minoritaire
Photo d'archives

Conditions pour gouverner:

  • Pour survivre, le gouvernement devrait récolter l'appui de suffisamment de députés pour obtenir une majorité lors de chaque vote à la Chambre des communes.
  • Advenant le cas où le nombre de députés nécessaires est inférieur au nombre de députés détenus par le Bloc Québécois, le Bloc pourrait détenir la «balance du pouvoir».

Conclusions possibles:

  • En échange de son appui, le Bloc tente d'influencer les projets de loi à l'avantage du Québec. Le Bloc se trouverait en quelque sorte à faire fonctionner le... Canada. Mais cela ne pourrait durer très longtemps.
  • Le Bloc refuse d'appuyer le gouvernement conservateur, comme il menace de le faire, et le gouvernement tombe. De nouvelles élections sont alors déclenchées.
  • Le PLC et le NPD ne pourraient pas former un gouvernement de coalition sans l’appui du Bloc. Cela dit, Thomas Mulcair a déjà indiqué qu’il ne «travaillerait jamais» avec le Bloc.

Scénario 3: gouvernement libéral minoritaire, mais avec une faible majorité (loin de 170 sièges)

Probabilité: ASSEZ PROBABLE

6 scénarios possibles suivant l'élection d'un gouvernement minoritaire
Photo d'archives

Comme dans le premier scénario, le gouvernement devrait récolter l’appui de suffisamment de députés de l’opposition pour obtenir une majorité lors de chaque vote à la Chambre des communes. Puisque le parti est loin de la majorité et que le nombre de députés nécessaires pour atteindre la majorité est élevé, il faudrait obtenir l’appui d’un des deux autres principaux partis : soit le NPD ou le PC.

Conclusions possibles:

  • Si aucun des grands partis d'opposition n'appuie le gouvernement lors des votes en Chambre, le gouvernement tombera (il n’aura plus la confiance de la Chambre). De nouvelles élections devront être déclenchées.
  • Le NPD et/ou le PC pourraient «marchander» leurs votes en échange de l’adoption de certains volets de leur programme et d’une influence pour modifier les projets de loi soumis au vote par le gouvernement. Mais cela pourrait difficilement tenir longtemps. Le NPD n'est d’ailleurs pas fermé à l'idée de travailler avec les libéraux.
  • Le PLC pourrait miser sur des appuis ponctuels des différents partis de l’opposition (l’appui du Bloc dans des dossiers québécois, du NPD dans d’autres dossiers, etc.).

Scénario 4: gouvernement minoritaire libéral, mais avec une forte minorité (près de 170 sièges)

Probabilité: PEU PROBABLE

6 scénarios possibles suivant l'élection d'un gouvernement minoritaire
Photo d'archives

Conditions pour gouverner:

Pour survivre, ce gouvernement devrait récolter l'appui de suffisamment de députés pour obtenir une majorité lors de chaque vote à la Chambre des communes. Advenant le cas où le nombre de députés nécessaires est inférieur au nombre de députés détenus par le Bloc québécois, le Bloc pourrait détenir la «balance du pouvoir». Mais cela pourrait difficilement tenir longtemps.

Conclusions possibles:

  • En échange de son appui, le Bloc tente d'influencer les projets de loi à l'avantage du Québec. Le Bloc se trouverait en quelque sorte à faire fonctionner le... Canada. Mais cela ne pourrait durer très longtemps. Le Bloc ne ferme d’ailleurs pas la porte à une coalition avec le PLC ou le NPD.
  • Dès la reprise des travaux parlementaires, le gouvernement devrait obtenir l’appui d’une majorité des députés à la Chambre des communes à la suite du discours du Trône. Les députés de l’opposition pourraient toutefois s’abstenir de voter (comme les libéraux l’ont déjà fait lorsque Stephen Harper était à la tête d’un gouvernement minoritaire), permettant au gouvernement de survivre et de gouverner le pays. Mais cela ne pourrait durer très longtemps.
  • Le PLC pourrait miser sur des appuis ponctuels des différents partis de l’opposition. Le NPD s'est dit prêt à collaborer avec les libéraux sur certains dossiers. Situation fragile pour le gouvernement.
  • Si le Bloc ou tout autre parti refuse d'appuyer le gouvernement, le gouvernement perdra la confiance de la Chambre et tombera. De nouvelles élections sont alors déclenchées.

Scénario 5: gouvernement de coalition formé du PLC et du NPD

6 scénarios possibles suivant l'élection d'un gouvernement minoritaire
Photo d'archives

Probabilité: PROBABLE

Conditions pour gouverner :

Si un gouvernement conservateur est élu le 19 octobre prochain avec une faible minorité, les deux autres principaux partis fédéraux pourraient former un gouvernement de coalition dont le nombre de députés excéderait le nombre d'élus conservateurs. Même si le parti conservateur obtenait le plus grand nombre de sièges à la Chambre des communes, il perdrait donc le pouvoir au profit de la coalition.

Un tel gouvernement serait toutefois fragile et pourrait difficilement tenir longtemps.

Conclusions possibles:

  • Les deux partis s'entendent sur un certain nombre de dossiers (sur lesquels ils ont une position similaire) permettant au gouvernement de fonctionner. Le gouvernement compterait des ministres libéraux et néo-démocrates.
  • Un différend survient entre les partis, signant l’arrêt de mort de ce gouvernement de coalition. De nouvelles élections sont déclenchées.

Scénario 6: gouvernement minoritaire néo-démocrate, mais avec une faible minoritaire (loin de 170 sièges)

Probabilité: PEU PROBABLE

6 scénarios possibles suivant l'élection d'un gouvernement minoritaire
Photo d'archives

Alors que les derniers sondages placent le NPD troisième dans les intentions de vote, assez loin derrière les libéraux et les conservateurs, il serait étonnant, mais pas impossible que Thomas Mulcair se retrouve à la tête d’un gouvernement minoritaire, le 19 octobre prochain.

Conditions pour gouverner:

  • Pour survivre, le NPD devrait alors récolter l’appui de suffisamment de députés de l’opposition pour obtenir une majorité lors de chaque vote à la Chambre des communes.

Conclusions possibles:

  • Les néo-démocrates pourraient s’entendre à long terme avec l’un des autres partis à la Chambre des communes ou compter sur des appuis ponctuels. Mais cela pourrait difficilement tenir longtemps.