/news/education
Navigation

Annulation des fêtes d’Halloween à l’école: un moyen de pression qui dérange

Children in Cape Costumes Trick-or-Treating on Halloween
Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

L'annulation de la fête d'Halloween dans plusieurs écoles attriste beaucoup de parents, mais si certains critiquent la décision des enseignants, d'autres affirment que ce sont les coupes du gouvernement libéral de Phillipe Couillard qui font le plus mal aux enfants.

L'annulation de la fête d'Halloween dans plusieurs écoles attriste beaucoup de parents, mais si certains critiquent la décision des enseignants, d'autres affirment que ce sont les coupes du gouvernement libéral de Phillipe Couillard qui font le plus mal aux enfants.

«Je suis d'accord pour le moyen de pression. Je trouve ça plate que ce soient nos enfants qui soient pénalisés», a affirmé une mère.

Certains moyens de pression des enseignants dans les écoles créent encore tout un malaise, comme le fait de ne pas souligner l'Halloween.

«C'est important, c'est leur fête. Je trouve que c'est important qu'ils aient une fête. Mais écoute, les enseignants aussi sont dans leur droit», a ajouté une autre mère d'un élève.

Dans une école, on a simplement modifié les activités, mais pas question d'interdire le déguisement.

«On est chanceux, parce qu'il y a quand même une ouverture d'esprit, ici, avec les enseignants. Mais je trouve que c'est ridicule», a dit une mère de famille.

Un autre moyen de pression: les mardis noirs, journées où les enseignants s'habillent en noir. Là aussi, il est appliqué seulement dans quelques écoles.

Pour sa part, Isabelle Cyr, une psychoéducatrice, estime que l'enjeu est bien plus important: «Le costume d'Halloween, c'est sûr que ça fait réagir, sauf que moi, si mon enfant est en difficulté, est-ce que je voudrais qu'on s'occupe de mon enfant actuellement, ou est-ce que je voudrais qu'on fasse une fête d'Halloween?»

Pendant ce temps, le rythme des négociations s'accélère, ce qui laisse croire à certains que tout sera réglé avant Noël.