/misc
Navigation

Que de surprises!

Max Domi et Anthony Duclair connaissent un début de ­saison fulgurant avec les Coyotes.
photo d’archives Max Domi et Anthony Duclair connaissent un début de ­saison fulgurant avec les Coyotes.

Coup d'oeil sur cet article

Puis-je dire que le Canadien repré­sente une surprise avec un bilan de 6-0 avant le match d’hier soir contre les Red Wings de ­Detroit?

Puis-je dire que le Canadien repré­sente une surprise avec un bilan de 6-0 avant le match d’hier soir contre les Red Wings de ­Detroit?

Surprise, oui et non. Le Canadien progresse chaque année. La fiche du Tricolore est certes impressionnante, mais donnons crédit à l’organisation.

Peut-on suggérer que les Coyotes de l’Arizona constituent l’une des belles surprises du début de la saison. La ­réponse est oui. Que les Sharks de San Jose et les Canucks de Vancouver connaissent tout de même un excellent départ, que les Jets de Winnipeg s’affichent comme une équipe bien structurée, il y a de quoi être impressionné, ne pensez-vous pas?

À l’inverse, les Kings de Los Angeles, les Ducks d’Anaheim, les Penguins de Pittsburgh, les Blue Jackets de Columbus, les Oilers d’Edmonton, toutes des équipes qui devaient connaître un fulgurant début de saison, éprouvent des ennuis.

Auriez-vous parié que les Ducks ne marqueraient qu’un seul but à leurs quatre premiers matchs?

Défense étanche

Un début de saison marqué par plusieurs bouleversements.

Ce que je retiens avant tout, c’est la performance du Canadien.

Une séquence de six victoires, c’est un exploit remarquable, surtout dans une ligue où la compétition n’a jamais été aussi intense.

Le Canadien a modifié son style. C’est une formation qui peut maintenant parier sur sa défense. Elle peut accorder encore plus de responsabilités aux défenseurs puisqu’ils sont très efficaces pour relancer l’attaque.

On dira que le Tricolore ne marque pas beaucoup de buts, c’est un fait, mais la situation va s’améliorer avec le temps, surtout si les défenseurs poursuivent leur progression et deviennent une ­menace constante pour l’adversaire. Et bien entendu, il y a Carey Price.

Duclair et domi

Ce que je retiens également de ce début de saison, ce sont les performances des jeunes joueurs qui en sont à leurs premiers pas dans la Ligue, notamment Anthony Duclair et Max Domi, avec les Coyotes.

Voilà deux jeunes qui ont fait leurs classes.

Entre-temps, voici quelques observations relatives au début de saison.

  • Comment expliquer les ennuis qu’éprouvent les Kings de Los Angeles? Sans doute en raison des changements qu’a subis la brigade défensive de l’organisation au cours des derniers mois. ­Willie Mitchell est parti pour la Floride, Slava Voynov joue dans la KHL. Ce sont deux joueurs qui exerçaient un impact au sein de cette équipe.
  • Et les Ducks? Je suis vraiment intrigué par les résultats de cette formation. Les Ducks ont connu beaucoup de succès l’an dernier, plusieurs leur concèdent même des chances de gagner la coupe Stanley dès cette année. Mais l’attaque de l’équipe est en panne sèche. Un seul but inscrit cette saison, c’est insensé!
  • Les Bruins? S’il y a une organisation qui a modifié les effectifs depuis quel­ques saisons, c’est bien les Bruins. La défense n’est plus la même, l’attaque a été amputée d’un joueur comme Tyler Seguin. Milan Lucic est parti pour Los Angeles. Difficile pour un entraîneur d’avoir à composer avec autant de ­changements.
  • Les Blue Jackets? Incompréhensible! Je m’attendais à un début de saison fort révélateur pour cette équipe, d’autant plus qu’elle a terminé la dernière année avec un bilan de 15-1. Que se passe-t-il? Les dirigeants cherchent des solutions avant qu’il ne soit trop tard.

Mais à la lumière des résultats, on réalise de plus que les équipes qui sont bien nanties devant le filet et à la ligne bleue connaîtront quelques difficultés au cours du calendrier, mais elles sauront se sortir d’impasse grâce, justement, au gardien et aux défenseurs.

Centrale : folle section

La division centrale est la plus puissante de la Ligue nationale, du moins, c’est la plus ­équilibrée.

C’est fou.

Tenez, l’autre soir, les Blues de St. Louis ont ­gagné à Edmonton, les Jets de Winnipeg ont gagné à New York, le Wild du ­Minnesota a gagné son match en Arizona. Toutes des victoires remportées à l’étranger.

Ce sera une compétition éreintante pendant toute la saison. Je me demande combien d’équipes de la division centrale obtiendront un laissez-passer pour les séries éliminatoires.

L’autre soir, j’ai assisté au match entre les Stars de Dallas et le Lightning de Tampa Bay.

Les Stars ont une équipe impressionnante, une ­formation capable de marquer des buts et améliorée en défense.

Pas droit au relâchement

Aucune équipe de cette division ne pourra connaître le moindre relâche­ment.

Du côté du Lightning, on applique maintenant une surveillance étroite au trio de Tyler Johnson, Ondrej Palat et Nikita Kucherov. C’était à prévoir avec les succès connus par ces trois joueurs l’an dernier.

Mais pendant ce temps, Steven Stamkos marque. Je suis vraiment impressionné par Jonathan Drouin. Il joue avec une telle confiance! Je crois qu’il va se démarquer tel que prévu, pourvu qu’on lui donne l’occasion de le faire. En d’autres termes, il doit maintenant prendre la place qui lui revient, c’est-à-dire jouer avec Stamkos et obtenir plusieurs minutes sur la surface de jeu.

Je suis convaincu que Jon Cooper est bien conscient de la situation et qu’il va agir en conséquence.