/news/currentevents
Navigation

Acquitté même s’il a mis sa victime dans le coma

Il l’a frappée après avoir reçu un mégot sur sa voiture

Mike Bolduc a été acquitté de voie de fait grave dans un cas de rage au volant.
Photo Benoît Chevalier Mike Bolduc a été acquitté de voie de fait grave dans un cas de rage au volant.

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU | Un homme de 28 ans s’en est tiré à bon compte après avoir expédié sa victime dans le coma dans un cas de rage au volant. Il a été acquitté pour légitime défense.

La victime, Daniel Gravel, 38 ans, s’est retrouvée dans le coma pendant 12 jours après que Mike Bolduc lui eut asséné trois violents coups de poing à St-Bernard-de-Lacolle en mai 2014.

Bolduc a malgré tout été acquitté hier puisque la juge Anne-Marie Jacques a jugé qu’il s’agissait de légitime défense.

Mégot sur l’auto

L’histoire a dégénéré après que la victime, qui prenait place dans la voiture d’un ami, eut lancé un mégot de cigarette qui a atterri sur la voiture de Bolduc.

L’ami de Gravel qui était au volant a mentionné à la cour que l’accusé les suivait si près après le geste qu’il lui était impossible de voir ses phares.

Une fois arrivé à son ancien domicile de Saint-Bernard-de-Lacolle, Daniel Gravel a fait signe à Mike Bolduc de s’arrêter. Gravel lui aurait ensuite asséné un coup de poing au visage tandis que les deux hommes s’expliquaient.

Bolduc a alors quitté les lieux, mais il est revenu sur place plus tard, prétextant qu’il allait voir son père à deux pas de chez Gravel. La bagarre a alors éclaté lorsque l’accusé a confronté son agresseur.

Gravel lui aurait donné des coups, ce à quoi l’accusé de 28 ans a répondu par trois coups de poing, dont un presque fatal. Les dommages étaient si importants que la victime n’a gardé aucun souvenir des événements.

«On a plaidé que la légitime défense n’était pas applicable dans les circonstances. Bolduc n’avait pas à retourner sur les lieux après avoir été agressé assez sévèrement une première fois. Ce n’était pas raisonnable, comme façon d’agir», a expliqué le procureur de la Couronne, Me Nicolas Rochon, visiblement déçu de la décision.

«C’est déplorable, ce qui est arrivé à la victime [Gravel] dans ce dossier-là, [...] mais ce n’était pas son intention de le blesser», a mentionné l’avocat de la défense, Me Benoît Demchuck.

Frustré

La juge croit que Mike Bolduc a agi comme quelqu’un «frustré d’avoir reçu un mégot de cigarette sur son véhicule».

Elle a rappelé à plusieurs reprises dans son verdict que Bolduc «n’était pas crédible» lors de son témoignage. Anne-Marie Jacques a aussi soulevé que la victime affichait un comportement agressif et que son ami a eu des trous de mémoire lors de son témoignage en raison de son choc nerveux. Ce fut suffisant pour entretenir un doute raisonnable sur la culpabilité de l’accusé. Elle l’a donc acquitté.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.