/elections/bq
Navigation

Un ex-journaliste blâme les médias pour sa défaite

Yvon Moreau a blâmé les médias pour sa troisième place à l’élection fédérale.
Photo Facebook Yvon Moreau a blâmé les médias pour sa troisième place à l’élection fédérale.

Coup d'oeil sur cet article

ROUYN-NORANDA | Après Jocelyne Cazin en juin et Dominique Payette l’an dernier, un autre ancien journaliste a blâmé les médias hier soir pour sa déconfiture électorale.

Le candidat du Bloc québécois Yvon Moreau a travaillé comme journaliste depuis près de 20 ans à Rouyn-Noranda. Il a quitté son poste à RNC Média il y a un an pour se consacrer à la politique. Lundi soir, il a terminé bon troisième dans Abitibi-Témiscamingue derrière la néo-démocrate Christine Moore et la libérale Claude Thibault.

L’ex-journaliste a vertement blâmé les journalistes, Radio-Canada en particulier pour sa défaite. L’hebdomadaire La Frontière rapporte que M. Moreau a dit avoir eu quatre adversaires dans cette campagne. Les trois candidats et le réseau public de Radio-Canada. «Les médias qui en partant déjà disaient que le Bloc québécois n’avait plus sa place et que Mme Moore avait gagné. Bonne chance à Mme Moore, félicitations à ceux qui l’ont appuyée dès le départ. Bravo Radio-Canada», a-t-il déclaré à Radio-Canada.

Yvon Moreau n’est pas le premier ex-journaliste à blâmer les médias pour une défaite électorale. En juin, la candidate caquiste Jocelyne Cazin avait dit que les médias avaient été très durs à son endroit pour expliquer sa défaire dans Chauveau lors d’élections partielles.

Après la défaite péquiste aux élections de 2014, l’ex-journaliste Dominique Payette avait également mis une partie de la faute sur les radios de Québec.


 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.