/elections/npd
Navigation

Mulcair a l'appui de son parti pour rester chef

CANADA-ELECTIONS/
REUTERS

Coup d'oeil sur cet article

Malgré sa cuisante défaite électorale de lundi, le chef du NPD Thomas Mulcair a l’appui du parti pour demeurer en poste jusqu’aux prochaines élections.

C’est ce qu’a assuré la directrice nationale du NPD, Anne McGrath, lorsque questionnée à ce sujet mercredi par TVA nouvelles.

«M. Mulcair demeure le chef du Nouveau parti démocratique et il a l’appui de tous ses collègues et membres du parti», a déclaré celle qui a dirigé la dernière campagne de 78 jours.

«On a l’intention qu’il reste chef du parti, a-t-elle poursuivi. Il est le chef le plus expérimenté avec les valeurs progressistes et nous avons gagné beaucoup de nouveaux membres dans notre caucus. On a des racines très importantes maintenant dans la province du Québec et aussi partout au Canada», a soutenu la stratège néo-démocrate.

Une source néo-démocrate ayant accepté de se confier au Journal sous le couvert de l’anonymat, a fait valoir que le NPD avait reçu une base importante d’appuis pour la première fois au Québec, si l’on exclut la vague orange.

«On a eu un Québécois sur quatre qui a voté pour nous, on a fini deuxième dans les intentions de vote, deuxième dans les sièges», a fait valoir cette source.

«On a une base solide au Québec, on a des racines clairement établie et on va partir de là pour se rebâtir. À 25 % c’est notre deuxième meilleur résultat dans toute l’histoire du NPD, alors à ce compte-là on voit bien qu’il y a une base et que le NPD est là pour rester au Québec», a-t-elle poursuivi.

Attentat au Parlement

M. Mulcair sera absent de la cérémonie organisée, à Ottawa jeudi, pour commémorer l’attentat survenu au Parlement à cette date l’an dernier et lors duquel le caporal Nathan Cirillo a perdu la vie. Le nouveau premier ministre désigné, Justin Trudeau, sera pour sa part présent, alors que l’entourage du chef conservateur et premier ministre sortant, Stephen Harper, n’était pas en mesure de confirmer sa présence en fin de journée mercredi.