/opinion/blogs/columnists
Navigation

Viol: tous coupables ?

viol
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Vous vous souvenez #agressionnondénoncée ?

Hé bien, le Regroupement québécois des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) lance la campagne #OnVousCroit.

Explication : « Par cette campagne, les CALACS souhaitent commémorer le courage des milliers de femmes qui ont choisi de raconter  la violence sexuelle qu’elles ont subie, par le biais du mot click #AgressionNonDénoncée il y a déjà un an maintenant en novembre 2014 et envoyer un message clair et sans équivoque aux victimes : vous êtes crues et aux proches et à l’entourage : croyez-les. »

 

Désolée, mais je n’embarque pas.

On ne peut pas passer de « on ne croit personne » à « on croit tout le monde ».

Ce serait occulter le fait que de fausses victimes dénoncent parfois de fausses agressions.

Pourquoi les policiers feraient-ils enquête alors ? « Pas besoin, les amis, les victimes on les croit ! »

Pourquoi y aurait-il des procès alors ? « Pas besoin, les amis, les victimes on les croit ! »

 

Il suffit qu’une femme ou un homme affirme avoir été abusée et on devrait la/le croire sur parole ? Sans poser de questions, sans fouiller ?

Voyons donc.

Et quid de la présomption d’innocence ? N’importe qui dénonce n’importe quelle agression et on condamne l’accusé sans autre forme de procès ?

En voulant corriger un tort on en invente un autre.

J’aime mieux #onvousécouteonfaitenquêteetinterrogeetaprèsonfaitunprocèsetoncondamne

Je comprends qu’il est parfaitement humiliant de ne pas être cru quand on a été victime d’abus. Un interrogatoire et un contre interrogatoire c’est insupportable.

Mais c’est 1000 fois mieux qu’un système qui condamne d’avance quelqu’un qui n’a pas eu droit à une défense pleine et entière.

 

 

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.