/news/currentevents
Navigation

Agressions sur des femmes autochtones : un témoignage s'ajoute

Roxanne Mianscum-Lizotte
Capture d'écran Youtube

Coup d'oeil sur cet article

Roxanne Mianscum-Lizotte ajoute sa voix aux accusations visant les policiers de Val-d’Or qui auraient abusé de jeunes femmes autochtones de la région. 
 
Mme Mianscum-Lizotte est une des 14 femmes à avoir porté plainte contre des policiers de Val-d’Or en mai dernier au commissaire à la déontologie policière. 
 
Dans un nouveau reportage de Radio-Canada, elle affirme avoir été victime d’abus de pouvoir par les policiers de la ville. Un policier lui aurait crié après sans aucune raison. «Il me disait “marche en ligne drette...” Que j’étais arrogante. J’ai jamais bu une bière de ma vie», a-t-elle expliqué dans le reportage de Radio-Canada. 
 
La jeune femme étudie en ce moment pour devenir policière. «Dans ma communauté j’ai vécu beaucoup de violence psychologique, physique. J’avais plus confiance en moi. Mais j’ai toujours voulu devenir policière parce que je veux aider les gens. Je veux devenir un modèle», a-t-elle précisé. 
 
Samedi matin, des membres de la communauté autochtone de l’Abitibi-Témiscamingue se sont rencontrés lors d’une assemblée au Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or. 
 
Le père de Sindy Winterhouse, disparues plus de 17 mois, a interpellé directement le nouveau premier ministre Justin Trudeau en lui rappelant ses promesses électorales concernant les femmes autochtones. Le chef libéral avait promis en campagne de mettre sur pied une commission d’enquête sur la disparition de plusieurs d'entre elles. 
 
Les communautés autochtones de l’Abitibi-Témiscamingue considèrent que la suspension des 8 policiers touchés par les plaintes ne suffit pas. Édith Cloutier, directrice du Centre d’amitié autochtone de Val-d'or, exige l’ouverture d’une enquête adaptée au contexte de la région. 
 
Le maire de Val-d’Or Pierre Corbeil ne remet pas en question sa confiance envers les policiers de la ville: «Ils ont toute ma confiance parce que c’est pas vrai que c'est tout le monde qui est à mettre dans le même panier.»
 

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.