/opinion/blogs
Navigation

Les services de transport adapté menacés au Québec

Coup d'oeil sur cet article

L’Alliance des regroupements des usagers du transport adapté du Québec (ARUTAQ) dénonce l’inertie du gouvernement en matière de financement des services de transport adapté au Québec.

En 2015, plus de 100 000 personnes admises au transport adapté au Québec requièrent ce mode de transport sans lequel elles seraient confinées à la maison, sans possibilité d’aller étudier, travailler, recevoir des soins de santé, visiter leur famille et leurs amis, fréquenter des activités culturelles.

Cette réalité touche des personnes de tous âges, mais la plus forte proportion des personnes admises au transport adapté a plus de 65 ans et, dans quelques années, cette population aura augmenté de 80 %.

Actuellement, la contribution gouvernementale pour les services de transport adapté est nettement insuffisante pour répondre aux besoins des personnes, ce qui a pour impact des coupes ou des réductions de services dans différentes régions du Québec, rendant ainsi encore plus vulnérables les personnes qui nécessitent ces services pour se déplacer.

Pourtant, depuis plusieurs années, nous réitérons auprès du gouvernement un rehaussement du financement dont dépend la planification des services dans les municipalités à travers le Québec.

Cette contribution gouvernementale qui représentait, il y a plusieurs années, 65 % des coûts reliés aux déplacements (alors que les municipalités et les usagers assumaient la part des 35 %), en 2015, elle ne représente plus que de 38 à 56 % environ.

Cette contribution qui provient du Programme d’aide gouvernementale au transport adapté aux personnes handicapées alloue pour l’année 2015 le même montant qu’il y a deux ans, et cela, sans financement prévu pour l’augmentation de l’achalandage et sans prendre en compte l’augmentation des coûts reliés aux déplacements.

Cette situation est d’autant plus préoccupante, à l’heure où des besoins sont non répondus et où, en raison du vieillissement de la population, les demandes d’admission au transport adapté augmentent constamment et de façon significative, partout au Québec.

Devant ces constats et tenant compte du fait que nous sommes à quelques semaines seulement de la fin de ce programme d’aide gouvernementale 2015 et, que malgré nos nombreuses représentations, aucun signe ne nous parvient quant à un rehaussement de ce financement, nous invitons donc tous les citoyens et citoyennes à consulter et à signer notre pétition (https://bit.ly/1LZTPmU) dont l’objectif est de demander à l’Assemblée nationale :

  • De s’engager dans un financement adéquat qui réponde aux besoins actuels et à ceux déjà prévisibles reliés à la mobilité des personnes handicapées, de manière à favoriser leurs déplacements en transport;
  • De s’engager dans un financement à long terme en transport adapté aux personnes handicapées, dans une Politique nationale de mobilité durable.

Rosanne Couture, directrice

générale, Alliance des Regroupements des usagers du transport adapté du Québec (ARUTAQ)

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.