/finance
Navigation

Il manque 850 M$

Coup d'oeil sur cet article

Le Québec est demeuré le champion de la péréquation depuis le milieu des années 1990. De 1994-1995 à 2015-2016, le transfert de la province est passé de près de 4 G$ à 9,5 G$. La progression de 140 % est supérieure à la moyenne canadienne de 101 %.

Malgré tout, le gouvernement du Québec estime que la province a un manque à gagner de 850 M$ cette année, environ 104 $ par Québécois. «Ottawa a plafonné la croissance de la péréquation à la croissance économique. Avec un plafond, pratiquement toutes les provinces reçoivent moins d’argent», a expliqué Luc Godbout, titulaire de la Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques.

Provinces

Par contre, si on divise le transfert par habitant, le Québec n’est pas le plus gourmand. Son transfert de 1151 $ par citoyen est le deuxième plus petit au pays, comme en 1994-1995 lorsqu’il se chiffrait à 551 $.

L’Ontario est la seule province qui reçoit moins d’argent que La Belle Province à 171 $. Dans les provinces de l’est, le transfert varie de 1788 $ à 2449 $, en excluant Terre-Neuve qui ne touche pas de péréquation.

Cette année, six des dix provinces canadiennes ont obtenu de la péréquation.

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.