/news/currentevents
Navigation

Une autre femme autochtone porte plainte contre un policier

Coup d'oeil sur cet article

Les allégations d’abus policiers sur des femmes autochtones continuent à faire des vagues. Une autre présumée victime a porté plainte contre un policier de la Sûreté du Québec, cette fois à Sept-Îles.

Comme l’enquête sur la controverse à Val-d’Or a été transférée à la police de Montréal, c’est celle-ci qui traitera cette nouvelle plainte, a confirmé le bureau de la ministre de la Sécurité publique Lise Thériault.

Cette femme aurait été abusée sexuellement par un policier dans les années 90, à Schefferville. Il l’aurait notamment agressée au poste de police, en la menaçant à la pointe de son arme à feu, selon le 98,5 FM.

Pas crue

La femme aurait porté plainte à l’époque, mais, n’étant pas crue, elle aurait abandonné. Dans la foulée des témoignages à l’émission Enquête, elle aurait porté plainte à nouveau.

Le policier impliqué dans cette nouvelle plainte a été condamné en 2014 à 3 mois de prison pour agression sexuelle sur une personne mineure. C’est suite à une enquête de la Direction des normes professionnelles de la SQ que le policier aurait été condamné, a-t-on appris.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.