/news/society
Navigation

Val-d’Or lance un appel au calme

pierre corbeil
Photo d'archives Pierre Corbeil
Maire

Coup d'oeil sur cet article

VAL-D’OR | Sans nier les problèmes qui séparent ses communautés autochtone et blanche, la Ville de Val-d’Or a lancé un appel au calme jeudi.

Les représentants de plusieurs organisations au niveau économique et social étaient réunis pour faire le point sur la situation.

«On a l’impression que Val-d’Or est tout d’un coup devenu hors de contrôle, sens dessus dessous et en proie à des actes répréhensibles. Il y a un climat de méfiance et des odeurs de discrimination qui peuvent refaire surface dans un climat où l’on reçoit autant d’information. L’émission Enquête nous a lancé au visage un collectif de détresse humaine. C’est un appel à l’aide et il ne faut pas rester les bras croisés», a dit le maire de Val-d’Or, Pierre Corbeil.

Val-d’Or est au cœur d’une crise depuis que des femmes autochtones ont allégué lors de l’émission Enquête avoir subi de l’abus de pouvoir et des agressions sexuelles de la part de policiers de la Sûreté du Québec.

Huit policiers ont été suspendus, mais aucun ne fait l’objet d’enquête pour agression sexuelle. L’enquête a été confiée à la police de Montréal.

«Il y a des choses qui se sont passées ici et il y a des solutions qui vont émaner d’ici», a lâché le maire.

Accompagnement

Le maire Corbeil affirme que plusieurs gestes seront posés pour ramener un climat de confiance. «Le premier sera d’accompagner les femmes qui ont dénoncé. Il y a une enquête en cours et c’est important de faire la lumière sur les allégations. Je sens dans la population que les gens veulent savoir ce qui est vrai et ce qui aurait pu être exagéré», a-t-il mentionné.

Des enquêteurs du Service de police de Montréal sont à Val-d’Or pour enquêter sur les allégations de violence des femmes autochtones.

Comme plusieurs, le maire Corbeil dit avoir constaté que sa population est très divisée en ce moment.

«Il y a des gens qui sont des sympathisants et il y a des gens qui sont des sceptiques. Mais la très grande majorité des gens tentent de faire la part des choses et c’est ce qui me rassure», a-t-il dit.

Carré en peau d’orignal

La Ville de Val-d’Or appuie la campagne Moose hide campaign, qui consiste à porter un carré fabriqué en peau d’orignal contre la violence faite aux Autochtones. Plusieurs citoyens autochtones et non autochtones le portent à Val-d’Or.

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.