/sacchips/unbelievable
Navigation

La NASA publie des photos aériennes d’étranges géoglyphes

La NASA publie des photos aériennes d’étranges géoglyphes
The New York Times/NASA

Coup d'oeil sur cet article

L'Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace (NASA) aurait-elle confirmé la présence d’anciennes civilisations vieilles de 8000 ans en Asie Centrale?

Il y a deux semaines, la NASA a publié des photos aériennes d’une région du Kazakhstan où l’on peut voir de mystérieux géoglyphes de différentes tailles et formes, prises à 692 kilomètres de la Terre par la société américaine spécialisée dans l’imagerie spatiale DigitalGlobe, a rapporté The New York Times, vendredi dernier.

Les images satellites d’immenses étendues d’herbes presque dépourvues d’arbres au nord du pays ont révélé des travaux de terrassement qui seraient vieux de 8000 ans. Ces géoglyphes ont différentes formes géométriques, comprenant des carrés, des cercles, des croix et des swastikas. Leur diamètre varie de 90 à 400 mètres.

La NASA publie des photos aériennes d’étranges géoglyphes
DigitalGlobe, NASA

Le plus grand, près d'un village néolithique, est un carré géant de 101 monticules.

La NASA publie des photos aériennes d’étranges géoglyphes
DigitalGlobe, NASA

Ses coins opposés reliés par une croix en diagonale totalisent une superficie plus importante que la grande pyramide de Khéops. Une autre forme est une sorte de croix gammée, ses bras se terminant en zigzags pliés dans le sens inverse de l’horloge.

La NASA publie des photos aériennes d’étranges géoglyphes
DigitalGlobe, NASA

Ces grandes structures, qui sont la plupart du temps des monticules de terre, rappellent l’art paysager très connu dans la région de Nazca, au Pérou.

S’ils sont difficiles à voir au sol, ils sont facilement repérables depuis le ciel.

La NASA publie des photos aériennes d’étranges géoglyphes
DigitalGlobe, NASA

Au cours de l’année dernière, une expédition archéologique de l’Université Kostanay du Kazakhstan, en collaboration avec l’Université de Vilnius en Lithuanie, a étudié ces géoglyphes.

L’équipe, qui a mené des fouilles archéologiques, des relevés au radar à pénétration de sol, des photographies aériennes et des datations, a présenté ses résultats à la réunion annuelle de l’European Association of Archaeologists à Istanbul.

Beaucoup de géoglyphes ont été faits en tertres de terre, bien que l’un d’eux, un swastika, est fait de bois.

D’anciennes tribus auraient pu utiliser les géoglyphes pour marquer leur territoire, pour effectuer des rituels anciens ou pour suivre le soleil, supposent les chercheurs. «Pour le moment, nous ne pouvons dire qu’une seule chose: les géoglyphes ont été construits par un ancien peuple. Par qui et dans quel but, cela reste un mystère» expliquent les archéologues Irina Shevnina et Andrew Logvin, de l’Université de Kostanay.

La NASA publie des photos aériennes d’étranges géoglyphes
DigitalGlobe, NASA

Pour sa part, le scientifique américain travaillant pour la NASA à Washington, J. Compton Tucker, qui a fourni les photos archivées, se dit très surpris de ce qu’ils ont découvert. «Je n’ai jamais rien vu de pareil. Je trouve cette découverte remarquable», a-t-il déclaré au New York Times.

Ronald E. Laporte, scientifique à l’Université de Pittsburgh, qui a contribué à mettre en lumière les découvertes, considère la participation de la NASA «extrêmement importante» dans la recherche de la vérité, appuyant les hypothèses des chercheurs de l’Université de Kostanay.

La NASA publie des photos aériennes d’étranges géoglyphes
DigitalGlobe, NASA

Cette semaine, la NASA a invité les astronautes de la Station spatiale internationale à prendre des photos de la région en question. Mais, ce n’est pas une tâche facile, selon Melissa Higgins, responsable des opérations de la Station spatiale internationale. «Ça pourrait prendre un certain temps avant que les astronautes prennent des images du site, étant donné que nous sommes à la merci des angles et de l’élévation du Soleil, des contraintes de temps et du calendrier de l’équipage», a-t-elle expliqué au New York Times.

D’anciens géoglyphes ont aussi été observés dans d'autres pays, dont le Royaume-Uni, le Brésil et le sud-ouest des États-Unis. Au Moyen-Orient, les archéologues ont trouvé des milliers de structures en forme de roue, facilement identifiables depuis le ciel, mais difficiles à voir au sol.