/travel/destinations
Navigation

42 heures à Dubrovnik

Coup d'oeil sur cet article

Perle de la mer Adriatique, la cité fortifiée de Dubrovnik offre autant d’intérêts culturels et historiques que balnéaires, le long de son littoral bleu azur. Bienvenue au cœur de la Dalmatie!

Jour 1

9 h | Visite de la ville à pied

Ce circuit de 42 heures commence aux portes de la ville de Dubrovnik, sur un pont de pierre qui donne accès à l’entrée ouest de la cité fortifiée, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. À l’intérieur de celle-ci, les importants remparts, ses grandes allées pavées et ses monuments richement bâtis témoignent d’un passé glorieux, lorsque Dubrovnik était la capitale de la République de Raguse au Moyen Âge, un empire maritime qui a régné plus de 400 ans sur la Méditerranée. Empruntez le Stradun, l’avenue principale de la vieille ville flanquée d’une suite de boutiques, de musées et de tavernes aux odeurs de vin et d’olive. La ville s’explore très bien à pied, en se faufilant de ruelle en ruelle, des escaliers escarpés qui grimpent sur la colline aux quais du port, enclavé dans la partie est de la cité. À ne pas manquer au passage: la fontaine d’Onofrio, le palais des Recteurs et l’une des plus vieilles pharmacies d’Europe, nichée au cœur d’un monastère franciscain.

10 h | Sur les remparts de la ville

Une fois ce labyrinthe dallé exploré, vous pouvez prendre de la hauteur pour admirer la vieille ville depuis le chemin des murailles de Dubrovnik, longues de 1,9 km. La couleur rouge-orangé des toits d’ardoises de la ville contraste avec le blanc éclatant des façades de pierre des bâtiments et le bleu azur de la mer Adriatique tout autour. Rasée aux deux tiers de sa superficie par les bombardements qui l’ont frappée lors de la guerre de 1991 à 1993, Dubrovnik ne laisse pourtant apparaître ­aucune cicatrice de son dramatique passé. Peut-être seulement dans le cœur de ses habitants qui racontent avec émotion, plus de 20 ans après les événements, comment ils ont pris les armes et défendu leur ville et leur pays. Un courage citoyen héroïque qui illustre bien la devise de la ville: «La liberté ne se vend pas, même pour tout l’or du monde.»

12 h | Repas au restaurant de poisson Proto

Au fil de la promenade sur les remparts, les incollables de Game of Thrones reconnaîtront plusieurs points de vue qui ont servi de décors au tournage de la série américaine. Au pied des escaliers, direction un restaurant de poissons, pour déguster la richesse culinaire de la Croatie. L’enseigne Proto vous régalera de ses crevettes de l’Adriatique servies avec une polenta jaune soleil. À déguster depuis la ­terrasse située sur le toit du restaurant.

14 h | Excursion en kayak

Incroyablement pittoresque, Dubrovnik ­possède un charme sans pareil vu depuis un kayak, naviguant sur la belle mer Adriatique. Des compagnies de location et de guides, ­situées à la porte ouest de la ville, permettent de partir en excursion à la demi-journée. ­Embarquez au pied du Fort Lovrjenac pour pagayer en direction de l’île de Lokrum qui ­offre un panorama épatant sur les pierres blanches des murailles de la ville. Vous ­pourrez finalement vous reposer sur une plage de sable blanc avant que les muscles des bras ne tirent trop.

19 h | Restaurant Kopun

Pourquoi ne pas commencer la soirée par un verre de vin croate et des tapas méditerranéennes dégustées face à la mer? Ensuite, le repas est servi au restaurant Kopun, l’un des meilleurs de la ville, dont la terrasse occupe une parcelle de la place des Jésuites, sur les hauteurs de la ville. Savoureux mariage d’influences italiennes, grecques et slaves, la cuisine croate ravira les palais les plus exigeants. Un conseil: toujours suivre les conseils du chef et privilégier le poisson frais du jour.

21 h | Coucher de soleil

Emportez votre dessert avec vous et dégustez-le depuis un banc face à la mer ou depuis la cabine du téléphérique qui permet d’atteindre le sommet d’une montagne surplombant la ville et ainsi admirer l’architecture en étoile de la forteresse qui se dore des rayons rasants du soleil.

Jour 2

9 h | Route panoramique

En une belle journée ensoleillée, il ne faudrait manquer pour rien au monde une escapade le long de la côte dalmate. Vers le nord, empruntez l’autoroute 8 qui serpente sur le littoral, suivant les côtes déchiquetées de l’Adriatique. Après les belles et grandes villas de la banlieue riche de Dubrovnik, vous traverserez de petits villages typiques de la Méditerranée avec leur terrain de pétanque et leur vue sur les îles au large.

10 h | Ston et promenade sur les murailles

Après une petite heure de route, vous atteignez la presqu’île de Peljesac où se trouve la petite muraille de Croatie. Celle-ci entoure la petite cité de Ston, grimpe sur les collines alentours et veille sur les salines qui ont fait sa richesse au 14e siècle. Longue de 5,5 km, elle est admirablement bien conservée et une promenade sur son chemin de ronde permet d’avoir un point de vue plongeant sur les belles maisons de la ville, la forteresse de Koruna et les ­marais salants, vivement convoités par la République de Venise lors des jours fastes de l’empire de Raguse.

12 h | Repas à Mali Ston, sur la péninsule de Peljesac

Si vous continuez votre promenade jusqu’au bout de la muraille, vous ­atteindrez Mali Ston, petit village d’ostréiculteurs donnant sur une baie pittoresque. Ici, à l’ombre d’un grand chêne, vous pourrez vous attabler à l’une des terrasses du village pour ­déguster les huîtres accompagnées d’un verre de vin qui font, tous les deux, la ­réputation de la région.

15 h | Visite de vignoble de Peljesac

Indissociable de la culture méditerranéenne, la production vinicole est millénaire en Croatie avec 132 000 hectares de vignes cultivées, celles destinées au vin rouge sur la côte, au vin blanc dans les terres. La Plavac Mali est l’une des variétés les connues avec ses petits grains bleu foncé. Le vignoble le plus prisé – et le plus escarpé – pour la cultiver est celui de Dingač, situé sur les collines ­côtières de la péninsule de Peljesac. Une dégustation sur place vous fera découvrir ses arômes de baies et d’épices ­méditerranéennes.

17 h | Baignade sur le chemin du retour

Impossible de ne pas être tenté par un plongeon dans le bleu de la mer lorsque l’on reprend la route côtière vers ­Dubrovnik. Les plages se succèdent sur le littoral et la foule se fait moins ­nombreuse à cette heure tardive de l’après-midi.

20 h | Concert à la Maison des Recteurs

Dès les beaux jours, et cela, jusqu’à tard en saison, Dubrovnik accueille ­plusieurs dizaines de festivals culturels renommés en Europe. Parmi ceux-ci, le Dubrovnik Summer Festival anime les ruelles de sa vieille ville avec des spectacles de rue en soirée. Les plus beaux ­monuments de la ville sont également les hôtes de concerts dans leurs décors patrimoniaux grandioses. C’est le cas de la Maison des Recteurs où se produisent très souvent des groupes de ­musique traditionnelle de Dalmatie.

23 h | Feux d’artifice dans le port

Il n’est pas rare que la journée se termine par une explosion de couleurs au-dessus des eaux du port. Des feux d’artifice spectaculaires à admirer depuis les murailles de la cité, ou encore mieux, sur le pont d’un voilier loué pour la soirée!