/entertainment/movies
Navigation

À la conquête du monde

À la conquête du monde
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir marqué toute une génération au Québec il y a 31 ans, La guerre des tuques se lance à la conquête du monde alors que la nouvelle version animée en 3D du classique québécois sera présentée dans une soixantaine de pays à travers le monde.

La guerre des tuques 3D n’a pas encore pris l’affiche au Québec que sa carrière internationale est déjà sur les rails. Une version anglophone du film mettant en vedette les voix de Sandra Oh (Grey’s Anatomy) et Ross Lynch (Austin and Ally) est d’ailleurs prête à être lancée sur le marché.

«Le film a été vendu dans plusieurs territoires et on s’attend à ce qu’il soit présenté dans une soixantaine de pays, a révélé au Journal la productrice de La guerre des tuques 3D, Marie-Claude Beauchamp.

«Dans certains cas, ça va venir assez vite. Une des premières sorties sera en Turquie, dès la fin novembre. Ils sont déjà en train de travailler sur le doublage du film là-bas, tout comme en Russie.

«Sinon, pour les grands pays en Europe, la stratégie est en train de se dessiner. Le plan est de sortir le film entre le 15 février et le 31 mars 2016. Pour certains, ce sera une sortie en salle, pour d’autres, ce sera directement en vidéo sur demande. Ça va dépendre de leurs propres stratégies de mise en marché.»

Marie-Claude Beauchamp n’est pas surprise de voir que La guerre des tuques 3D est déjà assurée de voyager un peu partout dans le monde.

«C’est une belle histoire, universelle, qui a touché tellement de monde. C’était le désir de Rock Demers (le producteur du film original) de voir cette œuvre aller rejoindre un public encore plus large et ce sera le cas avec la nouvelle version animée.»

De Céline à Simple Plan

Pour tenter de séduire le Canada anglais (et éventuellement les États-Unis), Marie-Claude Beauchamp a fait appel à quelques vedettes pour assurer certaines des voix anglophones du film. Ainsi, l’actrice canadienne Sandra Oh fera parler le personnage de François les lunettes tandis que le jeune acteur américain Ross Lynch prêtera sa voix à Pierre.

«Sandra Oh est très drôle. C’est une pince sans rire. Elle nous a livré une performance impeccable.

«Pour Ross Lynch, c’est une vedette montante de Disney Channel alors il nous aidera à aller rejoindre les jeunes.»

De gros noms figurent aussi sur la trame musicale du film. Et encore là, la production a pensé au marché international en enregistrant des versions anglophones et francophones des chansons. Outre Céline Dion, on pourra entendre les groupes Simple Plan, Groenland et Walk Off The Heart chantent dans la version anglophone du film.

À l’international, La guerre des tuques 3D devra tenter de trouver sa place dans un marché très compétitif généralement dominé par les films d’animation hollywoodiens. Mais en vendant le film à l’international, Marie-Claude Beauchamp a senti beaucoup d’intérêt de la part des acheteurs étrangers:

«Les gens aiment beaucoup l’histoire et les personnages du film, mais aussi la qualité de l’animation. Quand on présente le film à l’étranger, ils n’en reviennent pas que ç’a coûté 12 millions de dollars (alors que les films américains du genre coûtent 100 millions $ de plus). Ils nous demandent comment on a fait. Mais c’est ça le Québec. On est ingénieux et on réussit à faire beaucoup avec peu.»

 

Une prestation surprise

Les spectateurs présents hier soir à la première mondiale du film La guerre des tuques 3D ont eu toute une surprise à la fin de la projection.

Alors que le générique final du film commençait à défiler sur le grand écran, Marie-Mai, Louis-Jean Cormier, Fred Pellerin, Marie-Pierre Arthur, Jonathan Painchaud et le groupe Groenland sont apparus sur scène pour interpréter tous ensemble (et avec une chorale) la célèbre chanson L’amour a pris son temps qui avait été popularisé par Nathalie Simard à l’époque de la sortie du film original (en 1984).

Cette nouvelle version de L’amour a pris son temps figure d’ailleurs sur l’album de la trame musicale de La guerre des tuques 3D qui comprend une dizaine d’autres chansons originales composées par Éloi Painchaud et Jorane et qui réunit une brochette impressionnante de vedettes musicales.

En plus des artistes présents hier à la prestation surprise, Céline Dion et le groupe Simple Plan ont accepté de chanter sur la trame musicale du film.


♦ C’était soir de première, hier, à la Place des arts alors que le très attendu film d’animation La guerre des tuques 3D était présenté pour la première fois devant public. Plusieurs célébrités québécoises ont foulé le tapis rouge pour l’occasion, dont Mariloup Wolfe, Nicholas Savard L’Herbier, André Sauvé, Sophie Cadieux, Catherine Trudeau et Gildor Roy, qui prêtent tous leurs voix à des personnages du film. Quelques membres de l’équipe du film original de 1984 – dont le producteur Rock Demers et le réalisateur André Melançon – étaient aussi de la partie. Réalisé par Jean-François Pouliot (La grande séduction), cette nouvelle version du classique La guerre des tuques prend l’affiche au Québec le 13 novembre.