/lifestyle/columnists
Navigation

Ces rencontres qui marquent

Ces rencontres qui marquent
Illustration colagene.com, Benoit Tardif

Coup d'oeil sur cet article

J’ai eu la chance, le printemps dernier, de faire une conférence dans une école de musique, dans le coin de Shawinigan. Il y avait des élèves de tous les âges, de toutes les classes sociales. Certains semblaient avoir la vie de famille classique, d’autres venir d’environnements plus difficiles. Mais ils étaient tous unis par leur amour de la musique

J’ai eu la chance, le printemps dernier, de faire une conférence dans une école de musique, dans le coin de Shawinigan. Il y avait des élèves de tous les âges, de toutes les classes sociales. Certains semblaient avoir la vie de famille classique, d’autres venir d’environnements plus difficiles. Mais ils étaient tous unis par leur amour de la musique

Un élève parmi eux m’a particulièrement marqué: le jeune Félix qui est trisomique. À lui parler, tu peux à peine déceler son handicap. Belle élocution, très drôle dans ses blagues et, surtout, quel sens de l’observation!

Après notre discussion, il m’a fait un gros câlin dont je ressens encore la chaleur, aujourd’hui. Je ne sais pas si vous avez déjà eu la chance, en fait, je dirais même, le privilège, de recevoir un câlin d’une personne trisomique. Je vous confirme que c’est de l’amour pur. J’ai eu la chance d’avoir des milliers de câlins, mais ceux provenant de ces gens me marquent à chaque fois.

Dans leur vision de la vie, on retrouve cette innocence qui nous a abandonnées au fil du temps. Encore plus marquant, ils me donnent l’impression de tout trouver beau. On peut clairement sentir qu’aucune once de méchanceté ne les habite.

Son entourage me confiait que malgré tout, son handicap, dont il est fort conscient, était souvent une source de frustration pour lui. Je ne peux qu’essayer de comprendre. Même si, à un certain moment, on s’est tous déjà sentis différents des autres, ce serait prétentieux de ma part de dire que je comprends ce qu’il vit.

Alors, mon cher Félix, si tu lis ces lignes, laisse-moi prendre le temps de te dire à quel point j’admire l’impact que tu as sur les gens qui ont le privilège de t’entourer. La source de ce qui t’énerve et te frustre est hors de mon contrôle, mais la prochaine fois que tu ressentiras cette même frustration, j’aimerais que tu penses à ceci:

La vie nous met au monde dans des situations précises dans le but de nous apprendre quelque chose qu’on pourra apporter avec nous dans notre prochaine vie. C’est ma croyance. Tu as celle-ci à vivre pour y apprendre un point de vue différent de nous tous.

Dose d’humilité

Dans ton envie de vouloir être comme tout le monde, tu perds de vue les forces que toi tu as. Le peu de temps que j’ai passé avec toi m’a apporté cette dose d’humilité nécessaire pour me faire comprendre que, même avec toute ma bonne volonté, je devrai travailler fort toute ma vie sur des choses qui, toi, te viennent avec une facilité déconcertante.

J’aimerais avoir ta façon de sourire à tout et de ne voir que du beau. J’aimerais avoir ce réflexe de déceler le positif dans tous les aspects de la vie, plutôt que de craindre le négatif qui m’entoure par moments.

J’envie ton lâcher-prise, ta façon d’accepter que les choses sont comme ça, parce qu’elles sont comme ça et ta façon de dire que, peu importe ce qui arrive, tout va être correct. J’arrive à le faire mais, par moments, je dois travailler fort à me convaincre. Chez toi, cette vision semble se faire naturellement.

Durant le peu de temps que j’ai passé avec toi, j’ai remarqué que ton sourire n’a jamais quitté tes lèvres et cette joie de vivre que tu dégages semble être contagieuse pour ceux qui sont à proximité de toi.

Alors la prochaine fois que tu te sentiras différent, rappelle-toi que ces qualités qui sont innées chez toi sont des choses sur lesquelles on doit travailler quotidiennement de notre côté.

Une chose est sûre, j’ai très hâte à notre prochain câlin mon grand.

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.