/news
Navigation

Enquête sur un don de 2,25 millions $ d’Enbridge à l’Université de Calgary

L’université a annoncé vendredi que sa principale et vice-chancelière, Elizabeth Cannon, avait démissionné de son poste de directrice du Fonds de revenu Enbridge.
Lyle Aspinall/Calgary Sun/QMI Ag L’université a annoncé vendredi que sa principale et vice-chancelière, Elizabeth Cannon, avait démissionné de son poste de directrice du Fonds de revenu Enbridge.

Coup d'oeil sur cet article

CALGARY – Un expert indépendant enquêtera sur un don de 2,25 millions $ que la compagnie pétrolière Enbridge a fait à l’Université de Calgary, en raison de craintes relatives à l’influence de l’entreprise sur l’établissement.

«Tout le monde était préoccupé par l’intégrité de l’université et a estimé que c’était la bonne décision à prendre d’une manière transparente», a déclaré au Calgary Herald Mark Starratt, membre du comité exécutif du conseil d’administration de l’université.

La décision a été prise à la suite d’une enquête de CBC portant sur les liens entre l’Université de Calgary et l’entreprise spécialisée dans le transport du pétrole.

L’université a annoncé vendredi que sa principale et vice-chancelière, Elizabeth Cannon, avait démissionné de son poste de directrice du Fonds de revenu Enbridge.

Elle a été membre de ce fonds depuis 2003 et a été payée 130 500 $ l’an dernier par l'entreprise pour son travail en tant qu’administratrice indépendante. Elle possède aussi des actions d’une valeur d’environ 810 000 $.

Dans une déclaration, elle a salué la décision d'ouvrir une enquête, affirmant que les recommandations feraient de l’Université de Calgary un meilleur établissement.