/news/society
Navigation

9 choses à savoir sur l’oratoire St-Joseph

L’oratoire Saint-Joseph abrite le tombeau de saint frère André, fait de marbre noir et offert par son ami Maurice Duplessis. Sur celui-ci, et près du reliquaire où est gardé son cœur, on trouve de nombreux petits papiers de prières.
Photo d'archives L’oratoire Saint-Joseph abrite le tombeau de saint frère André, fait de marbre noir et offert par son ami Maurice Duplessis. Sur celui-ci, et près du reliquaire où est gardé son cœur, on trouve de nombreux petits papiers de prières.

Coup d'oeil sur cet article

Trônant sur le versant ouest du mont Royal, l’oratoire Saint-Joseph et son dôme vert surplombent la ville de Montréal depuis 1967. Avec ses deux millions de visiteurs par année, il est le plus achalandé d’Amérique du Nord. C’est saint frère André qui est à l’origine de la construction de ce lieu de culte.

1 Le gîte

 

L’oratoire Saint-Joseph abrite le tombeau de saint frère André, fait de marbre noir et offert par son ami Maurice Duplessis. Sur celui-ci, et près du reliquaire où est gardé son cœur, on trouve de nombreux petits papiers de prières.
Photo Agence QMI, Louis-Philippe Messier

Oui, il y a un bed and breakfast à l’oratoire, appelé le pavillon Jean XXIII, niché au milieu d’arbres. Mais cet établissement n’a rien d’une auberge espagnole où l’on fait la fête jusqu’au petit matin. Bien que ce ne soit pas la destination à laquelle on pense pour une escapade romantique, on peut y aller en couple ou seul. À partir de 55 $ par nuit, il s’agit d’un des endroits les plus économiques pour dormir dans la métropole.

3800, chemin Queen-Mary

2 Relique portative

 

L’oratoire Saint-Joseph abrite le tombeau de saint frère André, fait de marbre noir et offert par son ami Maurice Duplessis. Sur celui-ci, et près du reliquaire où est gardé son cœur, on trouve de nombreux petits papiers de prières.
Photo Agence QMI, Louis-Philippe Messier

Au moment de changer le formol contenant le cœur de saint André, le médecin pathologiste a demandé quoi faire avec les particules déposées au fond du récipient. Les jeter? Pas question. La précieuse poussière de cœur repose désormais dans une fiole. Cette relique dérivée voyage vers ceux qui ne peuvent venir à Montréal. Pendant ses tournées, elle attire des milliers de fidèles.

3 Carillon de la tour Eiffel

 

L’oratoire Saint-Joseph abrite le tombeau de saint frère André, fait de marbre noir et offert par son ami Maurice Duplessis. Sur celui-ci, et près du reliquaire où est gardé son cœur, on trouve de nombreux petits papiers de prières.
Photo Agence QMI, Louis-Philippe Messier

Un clavier actionne les battants de cet orgue à cloches. Ces 56 cloches totalisant 11 000 kg ont été forgées à Annecy-le-Vieux, en France, afin d’en munir la tour Eiffel. Après l’abandon de ce projet, l’oratoire a hérité, en 1954, du carillon inutilisé. Quand vous entendez jouer la carillonniste Andrée-Anne Doane, sachez que cette musique devait initialement résonner dans le ciel de Paris.

4 Crèche de Claude Lafortune

 

L’oratoire Saint-Joseph abrite le tombeau de saint frère André, fait de marbre noir et offert par son ami Maurice Duplessis. Sur celui-ci, et près du reliquaire où est gardé son cœur, on trouve de nombreux petits papiers de prières.
Photo Agence QMI, Louis-Philippe Messier

Dans le cadre de l’une des émissions pour enfants les plus connues des années 1970 et 1980, L’Évangile en papier, le grand artiste du papier et du ciseau, Claude Lafortune, fabriquait de jolis personnages. Cette représentation sympathique et colorée de la Sainte Famille est l’une des pièces maîtresses de l’exposition permanente de crèches. La plus originale de la collection: la crèche dont les santons sont des quilles disposées en triangle.

5 Frère en fibre de verre

 

L’oratoire Saint-Joseph abrite le tombeau de saint frère André, fait de marbre noir et offert par son ami Maurice Duplessis. Sur celui-ci, et près du reliquaire où est gardé son cœur, on trouve de nombreux petits papiers de prières.
Photo Agence QMI, Louis-Philippe Messier

Pourquoi se contenter d’une petite icône du saint frère André quand on peut se procurer à la boutique de l’oratoire cette grande statue de fibre de verre pour 600 $?

6 Claude Poirier

Quiconque se souvient de la mystérieuse affaire du vol du cœur du frère André en 1973 se rappellera que, finalement, la précieuse relique fut retrouvée dans un cabanon par l’intrépide chroniqueur judiciaire à la suite d’une indication laissée par l’un des malfaiteurs.

7 Bas-reliefs signés Frédéric Back

À l’intérieur de l’oratoire sont exposés quatre bas-reliefs de cuivre réalisés par le peintre, illustrateur et muraliste Frédéric Back, gagnant de deux Oscars et réputé pour son film d’animation L’homme qui plantait des arbres. Ces œuvres sont un peu à l’écart du circuit touristique habituel au sein de l’église.

8 Le jardin

 

L’oratoire Saint-Joseph abrite le tombeau de saint frère André, fait de marbre noir et offert par son ami Maurice Duplessis. Sur celui-ci, et près du reliquaire où est gardé son cœur, on trouve de nombreux petits papiers de prières.
Photo Agence QMI, Louis-Philippe Messier

Voilà un secret bien gardé. En fait, il s’agit du chemin de croix. Situé au sommet de la montagne juste à côté du dôme de l’oratoire, ce parcours est généreusement fleuri et ombragé par les arbres. À la fin du chemin, la fontaine de la résurrection est fort pittoresque. La sainte paix au cœur de la ville.

9 Le belvédère

L’oratoire Saint-Joseph reste l’un des meilleurs endroits à Montréal pour voir le coucher du soleil.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.