/news/politics
Navigation

Le Canada se souvient de ses soldats tombés au combat

A member of the Canadian Forces lays a poppy on the Tomb of the Unknown Soldier following Remembrance Day ceremonies at the National War Memorial in Ottawa
Photo Archives / Reuters

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées autour du Monument commémoratif de guerre à Ottawa mercredi, lors de la cérémonie nationale du jour du Souvenir en mémoire des soldats canadiens tombés au combat et de ceux qui ont servi lors de conflits.

Des anciens combattants de la Deuxième Guerre mondiale et de la Guerre de Corée étaient aux premières loges à la cérémonie nationale, de même que le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, sa femme, Sophie Grégoire, ainsi que le gouverneur général David Johnston et son épouse, Sharon Johnston.

«Le 11 novembre, nous reconnaissons les sacrifices des vétérans et nous nous rappelons la souffrance de ceux à qui la guerre et le conflit ont ravi la santé, la vie ou un être cher», a souligné le gouverneur général dans une déclaration.

«Aujourd'hui, souvenons-nous des nombreux Canadiens qui se sont battus si courageusement à travers l'histoire pour défendre notre pays afin que nous puissions vivre dans la paix, la liberté et la démocratie, et rendons-leur hommage», a ajouté de son côté le premier ministre Trudeau par voie de communiqué.

«Les Forces armées canadiennes ont gagné un immense respect en raison de leurs remarquables contributions envers la promotion de la paix et de la sécurité sur la scène internationale. D'un bout à l'autre du pays, nous rendons un hommage particulier à ceux qui ont donné leur vie au service du Canada. Nous rendons aussi hommage aux Canadiens qui ont travaillé pour prévenir les tragédies de la guerre dans des opérations de maintien de la paix partout dans le monde», a poursuivi le premier ministre.

Présent à la cérémonie, l’ancien combattant George Slade, d’Ottawa, qui a notamment servi en Corée après le cessez-le-feu de 1953, est toujours très ému en pensant à ceux qui ont perdu la vie au service de leur pays.

«Le but de l’armée n’est pas de tuer, mais de sauver les gens. C’est ça le but ultime de chaque soldat», a cependant tenu à souligner l’homme de 81 ans.

Les ministres de la Défense nationale, Harjit Sajjan, des Anciens combattants, Kent Hehr et des Affaires étrangères, Stéphane Dion, étaient aussi présents à la cérémonie, tout comme le chef d’État-major des Forces armées canadiennes, Jonathan Vance, et le président national de la Légion royale canadienne, Tom Eagles. Des membres ayant servi en Afghanistan de même que dans diverses missions de paix des Forces armées canadiennes étaient également sur place.

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, a aussi rendu hommage à ceux qui ont servi le pays, précisant que les néo-démocrates allaient travailler avec tous les partis pour s’assurer que les bureaux d’Anciens Combattants Canada qui ont été fermés par le gouvernement Harper soient rouverts, et que le régime de pension soit corrigé.

«Nous devons réformer le Tribunal des anciens combattants et passer immédiatement à l’action pour améliorer le soutien offert à ceux qui souffrent du trouble de stress post-traumatique et de problèmes de maladie mentale», a-t-il mentionné dans un communiqué.

Pour sa part, la chef intérimaire du Parti conservateur, Rona Ambrose, a tenu à souligner que : «Des Guerres mondiales, en passant par la Guerre de Corée et l’Afghanistan, sans oublier d’innombrables opérations militaires, les Canadiens, partout au pays, ont répondu avec altruisme à l’appel pour défendre notre pays, aider nos alliés et lutter contre le mal dans le monde (...) Puissions-nous ne jamais oublier.»

Mère nationale de la Croix d’argent

Sheila Anderson a été choisie mère nationale de la Croix d’argent de la Légion royale canadienne cette année. Elle a déposé une couronne au pied du monument commémoratif de guerre à Ottawa au nom de toutes les mères qui ont perdu un enfant en servant dans les forces militaires canadiennes lors de la cérémonie du jour du Souvenir.

Mme Anderson vit à Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest. Elle a perdu son fils le plus âgé, le caporal Jordan Anderson, tué le 4 juillet 2007 en Afghanistan lors de l’explosion d’une bombe sur un chemin, au sud-ouest de Kandahar. Cinq autres soldats canadiens ainsi qu’un interprète ont aussi péri dans l’attaque.

Le premier ministre Trudeau et sa femme ont aussi déposé une couronne au pied du Monument, tout comme le gouverneur général, le chef d'état-major Vance et des anciens combattants, notamment.

Deux CF-18 de l’aviation royale canadienne ont fait à un défilé aérien. Le 30e Régiment d’artillerie de campagne de l’Artillerie royale canadienne a effectué une salve de 21 coups de canon.

Deux minutes de silence ont été observées en mémoire de ceux tombés au combat au service de leur pays.

Après la cérémonie, le premier ministre Trudeau a pris un bain de foule, saluant les citoyens massés le long de la rue Wellington qui ont tenu à assister à la cérémonie.

Les cérémonies au Québec

Au Québec, une cérémonie devait avoir lieu au cénotaphe militaire du cimetière Notre-Dame-des-Neiges, organisée par la Société Saint-Jean-Baptiste. Le chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, devait être présent.

Une cérémonie était également planifiée à la Croix du sacrifice, à Québec, de 10 h 30 à midi. Le monument est situé sur la rue Saint-Louis. Des cérémonies de commémoration ont aussi été organisées dans plusieurs autres municipalités.

Depuis novembre 1921, des coquelicots sont distribués au Canada afin d’honorer la mémoire des soldats tombés au combat.

Le ministère des Anciens combattants évalue à plus de 118 000 le nombre de militaires canadiens qui ont consenti le sacrifice ultime.

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.