/sports/hockey
Navigation

Conserver la même approche

Coup d'oeil sur cet article

Pour plusieurs partisans, le match de vendredi soir face aux Remparts de Québec marquera en quelque sort le début d’une nouvelle ère. Mais pour Yanick Jean, ce n’est pas le temps de modifier quoi que ce soit.

Les nouveaux gestionnaires de l’équipe, Marc Denis, Richard Létourneau et Jean-François Abraham, accueilleront pour une première fois des partisans au centre Georges-Vézina.

«On ne peut pas changer l’approche qu’on a eu depuis de la saison, a réagi le patron hockey des Saguenéens. En aucun temps, les joueurs en ont parlé (de la situation des nouveaux gestionnaires).»

Jouer avec émotion

Dans les derniers jours, il a beaucoup été question d’un désir de retrouver cette rivalité entre les Saguenéens et Remparts. Yanick Jean convient que cette animosité est moins présente et que c’est aux joueurs de ramener cette intensité sur la glace.

«C’est à nous de jouer avec beaucoup d’émotion match après match contre eux, a-t-il exprimé. La rivalité n’est plus ce qu’elle a déjà été, il ne faut pas que ça revienne comme ça non plus, mais il faut trouver un juste milieu.»

Pour ce troisième affrontement face aux Diables rouges cette saison, les Saguenéens devront avoir à l’œil un certain Nikolas Brouillard. Le défenseur de 20 ans est en feu présentement, ayant obtenu 12 points (dont sept buts!) en quatre parties la semaine dernière.

«C’est sûr que lorsqu’il est sur la glace, tu dois savoir il où il est», a acquiescé Yanick Jean, tout en soulignant l’apport de toute la défensive des Québécois.