/news/politics
Navigation

Nouveau projet de loi pour abolir l’AMT

periode des questions
Photo Agence QMI, Simon Clark Robert Poëti

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre des Transports Robert Poëti promet que les voyageurs auront plus de facilité à acheter des titres de transport et que les nouveaux projets de transport collectif verront le jour plus rapidement en abolissant l’Agence métropolitaine de transport (AMT).

«Je pense que le fait d’avoir 535 titres de transport au niveau tarifaire est une réelle problématique qui démontre sans l’ombre d’un doute [...] On va tenter de simplifier ça de façon électronique à sa plus simple expression», a indiqué M. Poëti en point de presse jeudi.

Celui-ci a ajouté que la réforme des transports permettrait d’éliminer la «confusion» des rôles de chaque organisme, ce qui ralentit le développement des réseaux «au détriment des usagers».

Il a également déploré le fait que seulement 60 % des projets prévus chaque année sont réalisés à cause de difficultés dans le financement, planification et la coordination des projets.

Le ministre a déposé jeudi matin un nouveau projet de Loi qui signe l’arrêt de mort notamment des 13 Conseils intermunicipaux de transport (CIT) ainsi que l’AMT.

Du même coup, il a créé deux nouveaux organismes de transport, l’Autorité régionale de transport (ART) et le Réseau de transport métropolitain (RTM), pour gérer le transport collectif de la grande région montréalaise. Au total, le nombre d’organismes responsables de la gestion des transports passera de 16 à cinq.