/lifestyle/food
Navigation

Rouge de plaisir!

Rouge  de plaisir!
Photo Journal de Montréal, Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

J’adore aller manger de la cuisine asiatique, quelles qu’elles soient, japonaise, chinoise, coréenne, thaïlandaise, vietnamienne... mais je suis déçu la plupart du temps.

Alors, lorsque je découvre un restaurant qui comble mes ­papilles, j’en suis vraiment ­heureux, et c’est exactement ce qui se passe au Red Tiger. Je suis rouge de plaisir!

Style de restaurant

Une cuisine de rue dans une maison. Voilà ce que les propriétaires voulaient faire. C’est exactement ça, mais en mieux. Il y a eu la mode des Isakaya japonais, pas toujours heureux gustativement parlant. Certains se démarquent toutefois, heureusement, mais rien de ce côté dans la ­cuisine vietnamienne. Voilà qui est réglé aujourd’hui, avec Le Red Tiger, et je sais que je vais y retourner souvent.

Décor

Des tables hautes, centrales, des comptoirs directement ­accessibles à la cuisine ouverte, quelques tables plus discrètes à l’entrée du petit local tout en longueur. C’est simple et sans flafla, on s’y sent bien tout de suite.

Ambiance

Tonitruante, un brouhaha ­intense. Si vous n’aimez pas le bruit, passez votre chemin, car il est même difficile de s’entendre parler tellement c’est bruyant. Mais c’est voulu ainsi et les jeunes gens qui s’y précipitent choisissent Le Red Tiger aussi pour ça. C’était totalement festif le soir de ma visite.

Clientèle

Les propriétaires souhaitaient faire connaître un des aspects de la cuisine vietnamienne, la ­cuisine de tous les jours, des ­saveurs de cuisine de rue. Le pari est réussi puisque le restaurant connaît un vrai succès depuis l’ouverture. Les jeunes femmes, d’origine cambodgienne (elles me l’ont dit), assises juste à côté de nous, à la grande table commune, nous font goûter les escargots à la citronnelle qu’elles viennent de recevoir. C’est très bon. Voilà, c’est ça Le Red Tiger, de la bonne humeur et de la convivialité.

Le repas

Rouleaux de printemps: Le genre de réalisation souvent fade ou alors qui goûte l’eau. Au Red Tiger, on déguste un rouleau parfaitement rafraîchissant et surtout bien assaisonné. Un vrai rouleau pour se réconcilier avec le genre.

Brochettes de bœuf à la ­citronnelle: Malgré le premier plat servi et satisfaisant, je suis toujours sur mes gardes, mais, heureusement, je suis séduit à la première bouchée de cette ­brochette fort savoureuse. Pas trop cuite et bien assaisonnée, encore. La citronnelle est là, mais ne domine pas. Bravo!

Mini crêpes vietnamiennes au porc et aux crevettes: Le clou de la soirée! J’y retournerais juste pour ça tellement c’est bon et bien fait. C’est onctueux, fondant délicatement en bouche. Je me régale! Voilà, exactement le genre de plat que l’on aime ­retrouver dans la cuisine ­vietnamienne. Des mini-crêpes faites à base de farine de riz ­auxquelles les chefs ajoutent des petites garnitures aromatiques et d’herbes. Souvent, on ajoute à la pâte à crêpe du lait de coco, ce qui adoucit l’ensemble, mais il ne faut pas en mettre trop.

Ailes de poulet frites: Très croustillantes, légèrement ­surcuites, donc, un peu fermes, mais c’est quand même très bon.

Pâte de riz et taro poêlé aux œufs: Le taro poêlé est étonnamment savoureux. Je me demande d’ailleurs s’il n’a pas été mariné avant d’être cuit, pas mal.

Et flan au caramel, pour conclure ce repas bien ­sympathique.

Le service

Petit conseil, chers lecteurs... Commandez au fur et à mesure. Pas tout d’un coup, sinon, vous recevrez les plats presque tous en même temps. C’est aussi une tradition culturelle et culinaire, c’est une cuisine de partage. Si vous êtes plusieurs à table, vous allez picorer avec plaisir un peu partout dans les assiettes. C’est bien aussi, car les plats arrivaient très chauds, permettant ainsi de passer d’une assiette à l’autre sans que la nourriture ­refroidisse trop vite.

Carte des vins

Petite carte des vins, de bières, mais aussi de très bons cocktails.

 

Le Red Tiger


Coup de toque 
 
Mon petit coup de cœur dans le genre cuisine asiatique sans chichi, mais faite avec passion. Bravo!
 

Coup de torchon
 
Le bruit, tout de même. Ouf! mais cela ne m’empêchera pas d’y ­retourner.
 

Combien ça coûte ?
 
Une trentaine de dollars pour un repas complet, selon votre faim.
 

L’adresse
 
Le Red Tiger 1201, boulevard de Maisonneuve Est Montréal H2L 2A1
Tél. : 514 439-7006