/entertainment/music
Navigation

Un album enregistré à Montréal pour Mika

Mika avait donné trois concerts en compagnie de l’OSM, à la Maison symphonique, en février dernier. En mortaise, la pochette de l’album.
Photo courtoisie Mika avait donné trois concerts en compagnie de l’OSM, à la Maison symphonique, en février dernier. En mortaise, la pochette de l’album.

Coup d'oeil sur cet article

«L’OSM est l’un des meilleurs orchestres du monde entier en ce moment.» Très élogieux, Mika lance un album enregistré à la Maison symphonique, l’hiver dernier.

Mika garde de très bons souvenirs de son passage à la Maison symphonique, en février dernier. Le chanteur s’était produit dans une salle comble trois soirs consécutifs.

«C’était vraiment une expérience assez intense, dit-il au Journal au bout du fil. Je me suis souvenu de ce que c’est que d’être musicien. C’était une circonstance de haute pression, avec des musiciens d’une qualité exceptionnelle.»

Mika avait donné trois concerts en compagnie de l’OSM, à la Maison symphonique, en février dernier. En mortaise, la pochette de l’album.
Photo courtoisie

Comme Star Wars

Mika ne tarit pas d’éloges envers les musiciens de l’OSM, avec qui il a partagé la scène.

«C’est l’un des meilleurs orchestres du monde entier, en ce moment. Il y a des gens qui veulent avoir une Lamborghini, d’autres qui rêvent d’avoir une énorme maison ou de passer un week-end à Las Vegas. Moi, tout ce que je veux, c’est d’être entouré par des musiciens de l’Orchestre symphonique de Montréal.»

Le chanteur a aussi été grandement impressionné par la Maison symphonique. «C’est comme si on est en train d’être photographié par Peter Lindbergh. C’est un ami à moi qui a fait les nouvelles photos de mon album. C’est comme si on est dans la bonne lumière. Sans forcer, je réussis à tout faire entendre. C’est vraiment Star Wars. C’est trop hi-tech pour comprendre.»

Une ville de créateurs

Mika a tellement apprécié l’expérience d’enregistrer en une seule prise ses chansons qu’il mentionne que ce procédé l’influencera pour ses prochains albums studio. «C’est tellement plus simple comme ça, au lieu de retravailler avec plusieurs prises.»

L’album live qui sort aujourd’hui même sur le marché, Mika le décrit comme «un album qui fait rêver». «Ce n’est pas classique, pas pop, pas rock. C’est cinématographique. J’en suis fier.»

Étant distribué à la grandeur de la planète, le disque liera pour toujours le chanteur à Montréal. Que pense-t-il de la métropole québécoise?

«C’est à Montréal que j’ai fait mon premier aréna en carrière, au Centre Bell, dit-il. Montréal est une ville où les gens sont extrêmement généreux d’esprit et très créatifs. Quand on suggère une idée, la première réponse n’est pas “non”. C’est une ville qui cherche à développer la culture et qui n’est pas dans l’ombre des États-Unis. C’est très inspirant.»

♦ L’album Mika et l’Orchestre symphonique de Montréal paraît sur le marché aujourd’hui.