/news/politics
Navigation

Le Flushgate fait le tour du monde

Coup d'oeil sur cet article

Le «flushgate» dans lequel est plongé Montréal cette semaine a fait le tour du monde: de nombreux médias américains, européens et même asiatiques se sont intéressés à l’affaire, visiblement interpellés par l’ampleur du déversement d’eaux usées dans le fleuve. Voici, en quelques extraits, ce qui a été dit ailleurs sur le globe sur cette opération qui sème la controverse à quelques semaines, ont noté certains journalistes, de la conférence de Paris sur les changements climatiques.

 «Le Saint-Laurent est outragé. [...] Les bélugas et les saumons du Saint-Laurent absorberont plus de huit milliards de litres d'eaux usées pendant au moins une semaine. Plus de 70 % des Québécois dépendent de l'eau potable du fleuve. Ils pourront se doucher avec l'eau filtrée de leurs égouts ou la déguster, c'est selon. [...] La raison de cet immense scandale digne du tiers-monde? Des ouvriers effectueront, pendant huit jours, des travaux sur une immense conduite d'égouts. Selon le maire, en construire une autre aurait coûté «trop cher»!»

- Ludovic Hirtzmann, correspondant au Canada, Le Télégramme, Bretagne

 «Il ne s'agit pas d'un accident, mais d'une décision de la municipalité qui intervient pour permettre de grands travaux routiers. Les pétitions et manifestations se multiplient contre cette pollution volontaire.»

- FranceTv Info

«Huit milliards de litres d'eaux sales à peine traitées vont finir dans les eaux du Saint-Laurent. [...] Un temps suspendu, ce déversement provoque un tollé citoyen et renforce la réputation de cancre vert du Canada. À quelques jours de la COP21, où le nouveau gouvernement présentera ses propositions écologiques, l'affaire tombe mal.»

- Le journal Sud Ouest

«Ce “fleuvegate”, c'est ainsi qu'a été baptisée l'affaire, aura au moins permis d'attirer l'attention sur la santé fragile de ce gigantesque fleuve.»

- Marie-Laure Josselin, correspondante pour RFI

«Le rejet a commencé juste après minuit. L’opération, nécessaire pour réparer un équipement de traitement des eaux usées selon les autorités, a toutefois essuyé des critiques considérables des autorités canadiennes ET américaines, préoccupées par le fait que le fleuve soit envahi par la pollution.»

- UPI International Top News

«Montréal jette 2 milliards de gallons d’eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent»

- Titre du texte sur CNN.com

«Les autorités locales disent que le controversé rejet d’eaux usées pourrait durer une semaine et entraîner pas moins de 2,1 milliards de gallons d’eaux usées dans le fleuve, qui coule à partir du nord aux abords des frontières de New York, depuis le lac Ontario, jusqu’à l’océan Atlantique. Si l’idée de jeter des milliards de gallons d’eaux d’égout dans un fleuve vous paraît plutôt dégueulasse, c’est parce que ce l’est.»

- Elliot Hannon, Slate Magazine

«Le sénateur américain Charles Schumer a exhorté les officiers en environnement de demander au Canada d’arrêter l’opération. L’Agence de protection environnementale américaine a cependant indiqué n’avoir aucune autorité à cet effet au Canada. [...] Schumer a mentionné que le fleuve devrait être traité comme un seul écosystème, parce que les poissons et les oiseaux se déplacent tant en amont qu’en aval comme le font les bateaux récréatifs et de pêche. Il a souligné que les États-Unis et le Canada ont travaillé ensemble dans le passé pour protéger les plans d’eau dans l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs.»

- ABC News, par l’Associated Press

«En tant que personne qui n’habite pas très loin du fleuve Saint-Laurent et en tant que représentante de milliers de citoyens qui vivent aux abords de ses rives, je suis extrêmement déçue par la décision de la Ville de Montréal d’aller de l’avant avec le rejet de déchets dans ce qui est l’une des plus grandes voies navigables du monde. [...] C’est outrageux que Montréal, qui s’est fait connaître comme l’une des villes les plus propres et écoresponsables de la planète, arrive à un point où elle permet ce déversement en disant que la seule option crédible est de jeter les eaux usées dans le fleuve.»

- Citation de Patty Ritchie, sénatrice républicaine au Sénat de l’État de New York, propos recueillis par le Post-Standard de Syracuse, NY

«Montréal, la deuxième plus grande ville du Canada, a commencé à déverser des eaux usées non traitées dans le fleuve Saint-Laurent mercredi, faisant rager les environnementalistes, avec des travaux de réparation qui pourrait entraîner le rejet de pas moins de 8 milliards de litres (2,1 milliards de gallons) d’eaux usées dans une voie navigable majeure.»

- South China Morning Post et Thai News Service

«Plus de 14 milliards de pintes d’eaux usées, et une ville en colère»

- Titre de BBC News

«C’est environ l’équivalent de 14 milliards de pintes de bière, de 3200 piscines olympiques, et si le Saint-Laurent se déversait dans les chutes Niagara (ce qui n’est pas le cas), le total des eaux usées prendrait 47 minutes pour s’y déplacer – plus de 2,8 millions de litres d’eau passent sur les chutes toutes les secondes. Comme nous l'avons dit, c’est beaucoup d’eaux usées.»

- BBC News, qui a publié plusieurs messages Twitter de citoyens