/sports/hockey
Navigation

La forteresse Billia se dresse devant les Diables rouges

Québec s’incline par 5-1 devant le brio du gardien des Saguenéens

SPO-SAGUENEENS-FOREURS
Photo d'archives, ANNE BLONDIN Le gardien des Sags, Julio Billia, a livré un match exceptionnel contre les Remparts hier soir.

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Faudra peut-être songer à réduire la grosseur des pièces d’équipement du gardien Julio Billia!

Blague à part, le vétéran masqué des Saguenéens qui, avant le match, avait été désigné joueur défensif par excellence du mois d’octobre chez les Bleus, s’est ensuite dressé comme un géant devant son filet pour guider les siens vers une victoire de 5-1 aux dépens des Remparts de Québec.

Les protégés de Yanick Jean remportaient ainsi un premier match à leur troisième essai saisonnier face aux représentants de la Vieille Capitale. Olivier Garneau a privé Billia d’un blanchissage avec moins d’une minute à écouler au match durant un avantage numérique. «Billia a été bon, comme c’est son habitude, mais il n’a pas eu besoin d’être extraordinaire ce soir», pestait l’entraîneur des Remparts, Philippe Boucher.

Nicolas Roy a dirigé l’attaque des vainqueurs avec un doublé. Chaque fois, les arbitres, enfin ceux avec les patins aux pieds et bandes orange aux bras, ont dû demander l’aide du préposé aux reprises vidéo.

Quoi qu’il en soit, Roy, premier choix à la séance de repêchage 2013 de la LHJMQ, totalise déjà 14 buts à sa fiche.

Les unités spéciales des locaux ont été déterminantes avec deux buts en avantage numérique et un lors d’un désavantage.

«Suis-je satisfait des performances de nos unités spéciales? Je ne suis satisfait de rien! Quand tes meilleurs ne jouent pas, c’est ça que ça donne!»

UN BUT CASSE-REIN

À l’exemple des chandails rayés, le gardien des Diables rouges Julian Galloway a connu ses moments d’hésitation. En ce vendredi 13, la recrue de 18 ans a scié les jambes de ses coéquipiers quand elle a été battue en début de match par un lancer frappé décoché à 185 pieds de sa cage par Julien Carignan.

Ce dernier tentait seulement de dégager son territoire durant un avantage numérique des Remparts quand, à la surprise générale, la rondelle a complètement mystifié l’homme masqué des chandails blancs qui s’est retrouvé sur le derrière à la suite d’un grand écart aussi désespéré qu’inefficace. «Je ne l’ai pas vu», a dit Philippe Boucher.

Frédéric Allard a également trompé la vigilance de Galloway durant un autre épisode à 5 contre 4 des Bleus. Enfin, ils manœuvraient plutôt avec deux hommes en plus, car quelques secondes auparavant, le capitaine Matt Murphy avait reçu une rondelle sur le pied et mettait un temps fou à chasser la douleur. Ceux qui ont joué la game compatissent.

Puis le Russe Dmitry Zhukenov a fait 5-0 avec cinq minutes à égrener à la troisième.

 

5
1
Première période

1-CHI: Julien Carignan-Labbé (2) (Marcoux) -DN-4:08

2-CHI: Nicolas Roy (13) (Zhukenov, Allard) -AN-17:35

Punitions: Simard (CHI) 3:10; Graaskamp (QUE) 5:47; Graaskamp (QUE) (inc.) 16:07; Timashov (QUE) 16:07.
Deuxième période

3-CHI: Frédéric Allard (7) (Paquin-Boudreau, Bourcier) -AN-8:11

4-CHI: Nicolas Roy (14) (Bourcier, Jacob) 16:36

Punitions: Simard (CHI) 4:17; Turcotte (QUE) 7:23; Schiller (CHI) 7:23; O’Brien (QUE) 7:23; Johnston (CHI) 17:33.
Troisième période

5-CHI: Dmitry Zhukenov (4) (Paquin-Boudreau) 14:57

6-QUE: Olivier Garneau (5) (Murphy, Sutton) -AN-19:09

Punitions: Johnston (CHI) 0:46; Garneau (QUE) 7:49; Macisaac (CHI) 16:45; Robidoux (QUE) 16:45; Maltsev (CHI) 16:45; Turcotte (QUE) 16:45; Paquin-Boudreau (CHI) 18:41; Johnston (CHI) 18:41; Carozza (QUE) 18:41.
Tirs au but

Québec 12 - 12 - 6 - 30

Chicoutimi 11 - 8 - 11 - 30

Gardiens:
QUE: Julian Galloway (P, 4-6-0); CHI: Julio Billia (G, 8-10-1).
Avantages numériques:
QUE : 1 en 5; CHI : 2 en 4.
Arbitres:
Dominic Tessier, Nicolas Dutil.
Juges de lignes:
Nicolas Piché, Olivier Cimon.
ASSISTANCE:
2607.