/travel
Navigation

Un séjour chez les Augustines

Cet hôtel au concept unique loge dans le plus vieux monastère-hôpital du Canada, dans la ville de Québec

Le nouvel hôtel du monastère des ­Augustines à Québec.
Photo Agence QMI, SYLVIE RUEL Le nouvel hôtel du monastère des ­Augustines à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Dans la chambrette toute blanche, où la lumière du jour entre par la fenêtre à carreaux, le petit lit en métal règne au milieu de la pièce avec ses duvets blancs épais et moelleux. Dans cet espace immaculé, il n’y a rien pour se distraire: ni téléviseur, ni téléphone, ni réveille-matin.

 

Le nouvel hôtel du monastère des ­Augustines à Québec.
Photo Agence QMI, SYLVIE RUEL

Nous sommes dans le nouvel hôtel du monastère des Augustines à Québec, un hôtel de 65 chambres qui a récemment ouvert ses portes dans le Vieux-Québec, à quelques pas des remparts de la ville. Cet hôtel au concept unique loge dans le plus vieux monastère-hôpital du Canada, fondé en 1695 par les Augustines venues de France pour soigner les malades de la nouvelle colonie.

Aujourd’hui, la population peut avoir accès à cet ancien cloître du 17e siècle (reconstruit en 1755 après avoir été incendié) et y vivre un séjour de ressourcement grâce à une programmation de type «santé globale et mieux-être».

En 2013, les Augustines ont cédé leur monastère pour qu’il soit converti, non pas en condos, mais en hébergement d’expérience et en centre de ressourcement en santé globale. Plus de deux ans de travaux et un investissement de 42 millions $, auxquels ont participé tous les paliers de gouvernements et les Augustines elles-mêmes, auront été nécessaires pour donner à ce lieu chargé ­d’histoire sa nouvelle vocation.

Un riche patrimoine

L’ancien cloître offre aujour­d’hui un heureux mariage de tradition et de modernité. La vieille pierre et les plafonds à ­caissons y côtoient des matériaux modernes aux lignes épurées. L’entrée du monastère est constituée d’une large verrière où se trouve la réception. Elle donne ­accès au nouveau musée, qui ­raconte l’apport des Augustines à la société à l’aide de vidéos et de 1000 objets et artéfacts choisis parmi les 40 000 objets de la collection des 12 monastères-hôpitaux des Augustines du Québec. On peut y voir des objets qui ont accompagné trois augustines dans leur ­traversée de l’Atlantique en 1639, ainsi que l’ancien parloir cloîtré des religieuses.

Le lieu offre un ­mariage entre ­modernité et tradition.
Photo Agence QMI, SYLVIE RUEL
Le lieu offre un ­mariage entre ­modernité et tradition.

Les troisième et quatrième étages du monastère sont réservés à l’hébergement. Les anciennes cellules des religieuses du troisième étage ont été transformées en petites chambres coquettes et confortables dotées de portes en bois anciens et de mobilier d’époque. Comme au temps des ­religieuses, les salles de bains sont situées à l’extrémité du corridor.

Au quatrième étage, des chambres contemporaines ont été ­aménagées avec salles de bain ­privées.

Dans ce lieu paisible, où règne une propreté exemplaire, les ­visiteurs ont accès chaque jour à une multitude d’activités: yoga, Qi Gong, relaxation, méditation. On y offre des soins spécialisés tels que massothérapie, réflexologie, consultations en santé globale et alimentation, ainsi que des ­ateliers et des conférences sur des thèmes comme la gestion du stress, la méditation consciente, le deuil, etc.

Le restaurant du monastère ­propose une cuisine santé basée sur le concept de l’alimentation consciente, avec des aliments ­archi-frais et des mets qui s’inspirent des recettes anciennes du monastère.

► Chambre à partir de 72 $, www.monastere.ca