/sports/hockey/canadien
Navigation

Domi élogieux envers McCarron

Michael McCarron
Photo d'archives Michael McCarron

Coup d'oeil sur cet article

À ses quatre saisons avec les Knights de London, Max Domi n’a pas juste appris des frères Dale et Mark Hunter. Il a aussi partagé un vestiaire avec plusieurs joueurs qui ont déjà atteint la LNH: Olli Maatta, Bo Horvat, Vladislav Namestnikov, Scott Harrington, Jarred Tinordi, Nikita Zadorov, Austin Watson, Chris Tierney, Josh Anderson, Seth Griffith et Andreas Athanasiou.

En plus de Tinordi, Domi a bien connu un autre membre de l’organisation du Canadien, Michael McCarron. D’ici les prochains mois, le colosse, choix de 1er tour du CH en 2013, devrait ajouter son nom à cette incroyable liste de joueurs produits par les Knights.

«Honnêtement, le Canadien est chanceux de compter sur un joueur comme lui dans sa filiale», a dit Domi à sa sortie d’un entraînement des Coyotes de l’Arizona, lundi, au Centre Bell.

McCarron a porté les couleurs des Knights pour une saison et demie.

«Il était mon joueur de centre l’an dernier à London avant d’être échangé aux Generals d’Oshawa, avec lesquels il a gagné la coupe Memorial, a rappelé Domi. J’avais une très bonne relation avec Michael. Je le conduisais à l’aréna tous les jours. Il est un gars incroyable et il travaille excessivement fort. Tout ce qu’il a en tête, c’est de gagner.»

«Il fera tout ce qu’on lui demande, a poursuivi le fils de Tie, l’ancien policier des Maple Leafs de Toronto. C’est le type de joueur qu’un entraîneur peut utiliser un peu partout au sein d’une formation. Il joue en infériorité numérique comme en supériorité numérique. Il peut aussi sauter sur la glace avec moins d’une minute pour protéger une avance d’un but.»

Une bonne saison

À sa première saison chez les professionnels, McCarron est rapidement devenu une pièce importante du casse-tête de Sylvain Lefebvre avec les IceCaps de St. John.

«Il est en feu dernièrement, a dit Domi qui garde un œil attentif sur son bon ami. J’ai vu qu’il a même connu un match de cinq points contre les Marlies de Toronto.»

Après 16 matchs avec les IceCaps, McCarron produit à un rythme légèrement plus élevé qu’un point par rencontre avec 17 points (8 buts, 9 passes).

Depuis plusieurs jours, le Canadien est à la recherche d’une solution pour réanimer son deuxième trio, celui d’Alex Galchenyuk. McCarron, qui joue au centre avec les IceCaps, pourrait s’avérer une option puisqu’il a de l’expérience comme ailier droit. Le Tricolore risque toutefois de jouer de prudence avec son jeune espoir. Marc Bergevin et Trevor Timmins ont souvent dit qu’il aurait besoin d’une saison ou deux dans la Ligue américaine.