/finance/business
Navigation

Uber réplique à Alexandre Taillefer

L’entrepreneur croit que la compagnie sera évincée de Montréal d’ici cinq ans

GEN-UBER-AFFAIRES
photo d’archives Uber soutient avoir créé l'équivalent de plus de 1400 emplois à temps plein à Montréal depuis un an.

Coup d'oeil sur cet article

Au lendemain du lancement du parc de taxis électriques Téo Taxi, Uber réplique au «dragon» Alexandre Taillefer dans une entrevue donnée jeudi à la chaîne Argent.

Dans un élan d'enthousiasme, l'entrepreneur avait soutenu qu'avec Téo Taxi, Uber serait évincé de la ville de Montréal d'ici cinq ans. Le directeur général d'Uber, Jean-Nicolas Guillemette, a plutôt répliqué que les deux services vont innover pour faire avancer l'industrie.

«Je pense que c'est une excellente nouvelle, surtout, en fin de compte, pour les Montréalais qui vont avoir une option différente pour se déplacer avec des voitures électriques. De notre côté, je pense que la réponse est claire à Montréal, également à l'extérieur de l'île: les gens veulent plus d'options. Notre plus gros compétiteur reste le véhicule solo.»

À l'occasion du premier anniversaire d'UberX à Montréal, la firme a inauguré ses nouveaux bureaux dans la métropole, un investissement de près d'un million $.

Si le service est toujours jugé illégal et doit faire face à un rejet généralisé de la part des politiciens, on affirme que près de 300 000 requêtes sont faites pour UberX chaque mois à Montréal.

L’entreprise avance qu’en moyenne plus de 20 000 Montréalais téléchargent l'application Uber sur leur téléphone intelligent chaque mois.

Pollution atmosphérique

Pour Jean-Nicolas Guillemette, il faut combattre la congestion routière et d'autres idées sont à l'étude pour aller encore plus loin, malgré les embûches.

«Il faut combattre la pollution atmosphérique et c'est notre “focus”. On parlait d'UberPool, qui est de s'assurer d'avoir plus qu'une personne dans le véhicule qui se déplace dans des directions similaires. C'est quelque chose qu'on va vouloir inventer à Montréal très prochainement.»

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.