/news/currentevents
Navigation

Les têtes dirigeantes des Hells, de la mafia et des gangs de rue arrêtées dans une vaste rafle policière

Coup d'oeil sur cet article

Plus de 200 policiers ont appréhendé les principaux dirigeants de la mafia montréalaise, des Hells Angels et des gangs de rue, jeudi matin, ainsi que l'ex-chef de la bande de motards, Maurice «Mom» Boucher.
 
«En arrêtant leurs têtes dirigeantes, nous venons d'ébranler sérieusement l'alliance ‎formée entre le crime organisé de souche italienne, les motards hors la loi et les gangs de rue qui contrôlent le marché des stupéfiants et se partagent les revenus dans la région de Montréal», a commenté l'inspecteur chef Patrick Bélanger, de la SQ, lors d'une conférence de presse sur les opérations Magot et Mastiff menées en matinée.

Stefano Sollecito
Photo courtoisie
Stefano Sollecito
Les successeurs du parrain
Qualifiés de successeurs du défunt parrain Vito Rizzuto mort en décembre 2013, son fils, l'avocat Leonardo Rizzuto et Stefano Sollecito - fils de Rocco Sollecito, qui était un homme de confiance du parrain - figurent au tableau de chasse des policiers de l'Escouade régionale mixte de Montréal (formée de la Sûreté du Québec, de la police de Montréal et de la Gendarmerie royale du Canada).
 
Photo Agence QMI, Élizabeth Laplante
 
Ils sont accusés de complot pour trafic de drogue et gangstérisme.
 
Loris Cavaliere
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean
Loris Cavaliere
L'avocat du clan sicilien
Il en va de même pour l'avocat du clan sicilien, Me Loris Cavalière, arrêté ce matin à son bureau du boulevard Saint-Laurent où un cocktail Molotov a été récemment lancé. 
 
Photo Le Journal de Montréal, Chantal Poirier
 
«Il servait de modérateur des conflits potentiels à la table de direction de la mafia et de facilitateur avec les têtes dirigeantes, puisque des rencontres régulières avec les membres de l'alliance se tenaient à son bureau», a mentionné l'inspecteur chef Bélanger.
 
S. Cazzetta
Photo courtoisie
S. Cazzetta
Le chef des Hells
Le chef présumé des Hells Angels, Salvatore Cazzetta, fait face à des accusations de gangstérisme, recel et complot pour trafic de stupéfiants. 
 
L'enquête a permis d'établir que c'est lui qui touchait les taxes et les redevances aux motards pour les activités criminelles menées par les membres de l'alliance.
 
Cazetta avait tissé des liens solides avec le clan Rizzuto, selon la police.
 
Gregory Wooley
Photo Agence QMI, Joël Lemay
Gregory Wooley
Le no. 1 des gangs de rue
Le numéro un des gangs de rue à Montréal, Gregory Wooley, a aussi été menotté. 
 
Il est étroitement associé au clan Rizzuto et aux motards, servant de lien entre eux et les gangs de rue pour assurer la bonne marche des affaires criminelles du consortium. 
 
Le fondateur du gang Syndicate et ex-membre des Rockers est également resté proche de Maurice "Mom" Boucher, dont il fut un garde du corps pendant la guerre des motards.
 
Arrestation de Stefano Sollecito.
Capture d'écran, TVA nouvelles
Arrestation de Stefano Sollecito.

 

Trente-quatre mois d'enquête
Les projets MAGOT, visant le trafic de stupéfiants, et MASTIFF, qui met au jour «la route de l'argent» ‎généré par ce marché noir, ont nécessité 34 mois d'enquête.
 
Les policiers ont saisi 1,2 million $, 7 kg de cocaïne, 41 armes, une moto Harley Davidson et 122 téléphones cellulaires durant cette enquête.
 
«À ceux qui seraient tentés de prendre la relève, sachez que nous faisons nos devoirs et nous vous aurons à l'oeil», a lancé Didier Deramond, assistant directeur du SPVM.
 
L'auteur Pierre De Champlain, ‎ex-analyste en renseignement de la GRC et spécialiste du crime organisé, a comparé cette rafle à une «mini-opération Colisée», en référence à la frappe historique des policiers fédéraux contre le clan Rizzuto en 2006.