/sports/hockey/canadien
Navigation

Andrighetto dans le portrait

«C’est ma chance de prouver ce que je peux faire» – Sven Andrighetto

Andrighetto dans le portrait
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Auteur de six points (deux buts, quatre passes) à ses trois dernières rencontres avec les IceCaps de St. John’s, Sven Andrighetto a reçu l’appel qu’il attendait, celui du Canadien.

Après le gain de 5 à 3 contre les Islanders à Brooklyn, le CH a confirmé le rappel d’Andrighetto. Le même soir, le Suisse a marqué deux buts, dont celui de la victoire en prolongation, pour les IceCaps qui ont triomphé du Crunch de Syracuse par la marque de 4 à 3.

«Pour être honnête, je ne m’attendais pas nécessairement à recevoir un rappel, a dit Andrighetto après un entraînement en gymnase, samedi, à Brossard. C’est le hockey, tu ne peux jamais rien prédire. Ils m’ont dit immédiatement après la rencontre que je partais pour Montréal. J’étais très heureux.»

«Chaque fois que tu es rappelé, c’est très important, a-t-il poursuivi. C’est ma chance de prouver ce que je peux faire. Je veux aider cette équipe à gagner.»

Andrighetto se retrouvait au troisième rang des meilleurs marqueurs des IceCaps avec 15 points (6 buts, 9 passes) en 17 rencontres. Bud Holloway (19 points) et Michael McCarron (17 points) le devançaient.

«C’est toujours bien quand tu es le premier attaquant à obtenir un rappel, a reconnu Andrighetto. Il y a plusieurs joueurs qui jouent bien à St. John’s. J’imagine que les dirigeants du Canadien ont aimé ce qu’ils ont vu de moi cette saison. Je chercherai à jouer de la même façon.»

Aucune confirmation

En conférence de presse, Michel Therrien n’a pas donné d’indices sur sa formation face aux Islanders.

«Vous allez voir ça dimanche pour ma formation et la composition des trios, a-t-il dit. Dans le cas d’Andrighetto, on a de bons rapports. C’est surtout Marc [Bergevin] qui gère ce dossier avec Sylvain Lefebvre. Il joue très bien, comme certains de nos jeunes dans la Ligue américaine.»

«Sven a une expérience de la LNH et il en est à sa troisième année chez les pros, a-t-il enchaîné. On veut lui faire faire un essai pour savoir où il est rendu dans son développement.»

Avec l’arrivée d’Andrighetto, le Tricolore compte maintenant sur 13 attaquants en santé. Blessé, possiblement au genou droit, Torrey Mitchell n’affrontera pas les Islanders. Le CH n’a toutefois pas confirmé la gravité de sa blessure, attendant toujours d’obtenir des résultats. Son nom figure toutefois sur la liste des blessés de l’équipe.

Le cas Semin

Pour la première fois depuis des lunes, Alexander Semin a connu une bonne rencontre lors du premier passage du Canadien au Barclays Center de Brooklyn. Le Russe a maximisé son temps de jeu de neuf minutes en obtenant une passe et quatre tirs en plus de finir avec un différentiel de +2. Tout ça au sein d’un quatrième trio qui, a priori, ne cadrait pas avec l’ADN de Semin.

«Il a joué un bon match, a souligné Therrien. Il était très engagé et c’est ce que je demande à tous mes joueurs.»

Dans un tel contexte, le CH pourrait difficilement sortir encore une fois Semin de la formation.

Paul Byron, qui n’a pas joué contre l’Avalanche et les Canucks, pourrait sauter son tour advenant un premier match cette saison pour Andrighetto. Mais, Therrien a aussi comme option le statu quo avec ses attaquants et attendre avant d’utiliser le Suisse.


Andrighetto a joué 12 matchs avec le Canadien l’an dernier, obtenant 3 points (2 buts, 1 passe).

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.