/sports/hockey
Navigation

Belle occasion de se regrouper

Premier match loin de la maison depuis le 7 novembre pour les Saguenéens

Yanick Jean pourrait apporter des changements à la composition de ses trios face à Gatineau.
Photo roger gagnon Yanick Jean pourrait apporter des changements à la composition de ses trios face à Gatineau.

Coup d'oeil sur cet article

Sans dire que le court voyage de son équipe arrive à point, Yanick Jean est d’avis que les heures passées dans l’autobus ne pourront pas nuire.

Les Saguenéens ont quitté jeudi matin en route vers Gatineau, où ils affrontent les Olympiques vendredi soir avant de faire escale sur la Rive Nord de Montréal, samedi, pour y affronter l’Armada de Blainville-Boisbriand.

­«On vient de jouer cinq matchs consécutifs à domicile, c’est beaucoup, a convenu l’entraîneur-chef et directeur général des Sags, tout en précisant que le fait de jouer devant les partisans chicoutimiens ne représentait pas une pression additionnelle pour ses joueurs. C’est le fun de partir en équipe et de se retrouver. Ce n’est jamais pareil à la maison que sur la route.»

Nouvelles combinaisons ?

Depuis le début de la campagne, une certaine continuité a été observée dans les combinaisons offensives. Avec quatre buts lors des trois derniers matchs, l’entraîneur n’a pas fermé la porte à l’idée d’apporter des changements pour l’affrontement face aux Olympiques.

«On est allé chercher une constance depuis le début de l’année et depuis quelques matchs, je sens que j’ai besoin de faire des changements plus souvent en cours de match, a noté Yanick Jean. C’est la responsabilité des coachs de garder tout le monde sur le qui-vive.»

Xavier Potvin obtiendra le départ face à la formation outaouaise. Une belle occasion pour lui de prendre la balle au bond, selon le grand manitou des Bleus.

«Il va avoir une chance d’être devant le filet plus régulièrement dans les prochaines semaines, c’est à lui de la saisir», a souligné Jean, qui souhaite donner un peu de répit à Julio Billia.

Retrouvailles pour Bourcier

La partie de vendredi soir aura une signification particulière pour Jonathan Bourcier, échangé des Olympiques aux Saguenéens au cours de l’été, d’autant plus qu’il est originaire de Gatineau.

Le petit attaquant a avoué que, lorsqu’il a appris la transaction, il a entouré la date du 26 novembre sur son calendrier.

«J’ai hâte de voir la famille et les amis, ça va faire du bien, a réagi Bourcier. Ça va faire un peu bizarre puisque j’ai passé trois saisons là-bas et jouer contre eux sera spécial. C’est sûr que je veux gagner, mais je n’ai rien contre l’organisation. Je vise la victoire et c’est tout.»